Théâtre de Laval

Photo GOArchitecture

Présentation générale

Construit en 1830, le Théâtre de Laval, a ensuite été transformé en cinéma en 1958 puis à nouveau transformé en théâtre. Le bâtiment d’origine est alors démolis en grande partie dés Mars 2005 pour être reconstruit deux ans plus tard et rouvrir finalement au public en 2007. Seule la façade, ainsi que la crypte souterraine sont conservées et témoignent de l’architecture d’origine. Le bâtiment, livré en 2007, intègre les règles d’accessibilité de la loi de 2005, qui sont aujourd’hui complétées pas plusieurs dispositifs : de la formation du personnel au déploiement d’outils de médiation en passant par certains ajustements spatiaux.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. parvis et entrée
  2. aménagements intérieurs
  3. signalétique et accompagnement

Situation géographique :

  • Laval, Mayenne, France

Description des installations :

Le projet de reconstruction de Théâtre s’est opéré en deux phases de travaux :

En 2007, la 1ère phase comprend la création de :

  • 2 salles : une salle de spectacle de 580 places assises, et une salle d’exposition et de concert de 120 places
  • des espaces annexes : une salle de répétitions, un espace bar-restaurant, et des loges d’artistes.

La salle de spectacle principale est accessible depuis le rez-de-chaussée et depuis le 1er niveau via les escaliers et ascenseurs.

La crypte souterraine existante abrite l’espace bar-restaurant.

En 2009, une 2ème phase de travaux est lancée pour la création des bureaux de l’administration.

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • la façade principale composée d’arc en plein-cintre est conservée
  • la crypte souterraine voutée est conservée également
  • Grand Prix Départemental du Cadre de Vie de la Mayenne en 2015
  • nombre de visiteurs : capacité d’accueil d’une salle de 580 places assises, et d’une salle d’exposition et de concert de 120 places

Problèmes d’accessibilité

  • modification de la typologie fonctionnelle (de cinéma à théâtre)
  • accès et structuration des espaces intérieurs
  • outils de médiation et d’accompagnement pour tous les publics à développer

Stratégie d’intervention

Le bâtiment initialement conçu comme un théâtre en 1830, puis transformé en cinéma en 1958 redevient un théâtre en 2007. Des travaux colossaux sont nécessaires pour modifier l’usage de l’édifice et créer notamment deux salles de spectacles (au lieu d’une seule salle de cinéma de 630 places) ainsi que les espaces annexes inhérents au fonctionnement du théâtre (loges, espaces de répétition, etc.). Les architectes en charge du projet décident donc de démolir l’ancien bâtiment et de n’en conserver que la façade principale donnant sur un axe important de la ville, ainsi que la crypte existante.

Photographie d’archive du bâtiment lorsqu’il était occupé par le cinéma. Crédit photographique : Philippe Célérier.
Photographie d’archive du bâtiment lorsqu’il était occupé par le cinéma. Crédit photographique : Philippe Célérier.

Projet

Le parvis et l’entrée

Concernant les aménagements physiques et notamment l’interface avec la ville et le traitement du parvis, certaines évolutions et améliorations en terme d’accessibilité sont à prévoir et se heurtent à la multiplicité des acteurs concernés.

En effet le parvis comprend deux séries d’emmarchements de faible hauteur. Dans le projet initiale, deux rampes a été intégrées au parvis, néanmoins, les emmarchements ne sont pas signalés pour les personnes en situation de handicap visuel. Il n’y a ni bande d’éveil à la vigilance, ni signalisation contrasté des marches.

Les rampes intégrées au parvis. Crédit photographique : Théâtre de Laval.
Les rampes intégrées au parvis. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

Par ailleurs, la porte d’entrée a également été l’occasion de travaux d’amélioration récents. La porte livrée dans le bâtiment de 2007 était en effet trop lourde pour pouvoir être manipulée par une personne en fauteuil, un enfant, ou encore une personne encombrée. En 2018, l’installation d’une porte automatique a donc été réalisée.

Parvis et entrée par une porte coulissante automatique. Crédit photographique : Théâtre de Laval.
Parvis et entrée par une porte coulissante automatique. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

Une signalétique accessible est également en cours de réalisation et devrait être installée courant 2018 ou 2019.

Les espaces d’accueil et services aux usagers

Plusieurs dispositifs existants dans le projet de 2007 ont été ajustés ou améliorés au fil de l’usage. Une tablette a, par exemple, été adjointe à la banque d’accueil pour être accessible aux personnes en fauteuils.

Par ailleurs, les sanitaires et les loges des artistes ont également été pensées de manière à être accessibles.

Hall du théâtre. Crédit photographique : Théâtre de Laval.
Hall du théâtre. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

La préparation de la visite et de la rencontre avec les usagers est également un point important de la stratégie globale déployée.

A cet effet, le théâtre propose une présentation de la saison traduite également en Langue des Signes Françaises et une retranscription en audio-description. L’occasion pour le théâtre de faire connaître la programmation proposée concernant les spectacles traduits en Langues des Signes Françaises et en audio-description.

Un projet de visite virtuelle du théâtre accessible pour les personnes désirant préparer leur déplacement et appréhender le lieu en amont est également en projet.

Le placement

La gestion du placement est un point important de l’expérience des usagers, en situation de handicap ou non, lors de la venue à un spectacle. Le théâtre a proposé une simplification de la codification des places en reprenant les lettres alphabétiques couplées à un numéro. La lisibilité des cette nouvelle codification a été retravaille, elle apparaît à présent sur les contremarches des gradins. Les accès à la grande salle de spectacle sont également identifiés en fonction de cette codification « pair » et « impair ».

Porte d’accès à la grande salle. Crédit photographique : Théâtre de Laval.
Porte d’accès à la grande salle. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

Quant à la gestion par le personnel d’accueil du placement des spectateurs, il y a une personne référente au cœur de la salle en charge de donner la direction aux usagers, et deux ouvreurs bénévoles qui prennent le relais et qui les accompagnent à leur place. La volonté actuelle du théâtre serait de former également les ouvreurs à l’accueil des personnes en situation de handicap.

Les emplacements PMR sont répartis dans la salle. Ils sont au nombre de 15 et sont localisés en quatre points: deux sont situés en rez-de-chaussée et deux sont en partie haute des gradins et accessible grâce à un ascenseur.

Emplacements pour les usagers de fauteuil. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

Emplacements pour les usagers de fauteuil. Crédit photographique : Théâtre de Laval.
Emplacements pour les usagers de fauteuil. Crédit photographique : Théâtre de Laval.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maîtrise d’Ouvrage :Laval Agglomération
  • Maitrise d’ouvrage mandataire : SACOLA
  • Maîtrise d’œuvre :
    • Architectes : Jean-pierre Logerais. GOArchitecture.
    • BET Structure : EVEN STRUCTURES
    • BET Fluides : AREA ÉTUDES NANTES
    • BET Électricité : BET MASSON
    • Scénographe : ARCHITECTURE & TECHNIQUE
  • Surface Hors Œuvre Nette :5 072 m²
  • Montant des travaux: 6 849 590 € HT

Processus de projet

Le projet global d’accessibilité a porté davantage sur la formation du personnel et sur le dispositif de médiation que sur des aménagements d’espace. Le bâtiment ayant été livré en 2007 et 2009 (en deux phases de travaux), même si sur ce dernier point des ajustements ont dû être opérés à la marge.

La direction du théâtre a été accompagnée par une médiatrice spécialisée en accessibilité sur la mise en place et le déploiement du projet global d’accessibilité. Le personnel a notamment été formé à l’accueil des personnes en situation de handicap durant deux jours. Cette formation a intégré des apports théoriques, mais également des mises en situation et a permis de former dix employés du théâtre. Cela a également été l’occasion de concerner tous les membres de l’équipe et de les fédérer autour d’un projet commun d’inclusion, que ce soit les équipes techniques ou les équipes d’accueil.

Photographies et plans