Château de Läckö

Présentation générale

Projet démonstratif, la mise en accessibilité du château de Läckö a été amplement documentée afin que les enseignements tirés soient au service d’un projet sociétal, celui du patrimoine pour tous. Prise en compte dès le début d’un vaste programme de restauration et de valorisation du site pour tous les publics, elle se conçoit comme un processus continu.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. Les abords extérieurs du château : parcours à faibles pentes et revêtements de sol plus stables
  2. La cour et le jardin clos
  3. L’information sur l’accessibilité
  4. Des outils conceptuels et pratiques au service des sites patrimoniaux

Situation géographique :

Sur une île du lac Vänern, à 130 km de Gothenburg, Suède.

Description des installations :

Le Château de Lackö est un château défensif construit au 13ème siècle ayant connu un réaménagement intérieur de style baroque au 17ème siècle. Situé sur une langue de terre escarpée aux bords du lac Vänern, il abrite aujourd’hui un musée national et est l’un des lieux les plus visités du sud de la Suède.

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • château défensif du 13ème siècle comprenant un remarquable aménagement intérieur baroque du 17ème siècle.
  • situé dans la région de l’archipel du lac Vänern, classée réserve de biosphère par l’UNESCO.
  • musée national.
  • centre culturel : expositions temporaires, opéra, en plein air l’été.
  • l’un des lieux les plus visités du Sud de la Suède.

Problèmes d’accessibilité avant travaux

  • parking et sanitaires inaccessibles
  • cheminements extérieurs en partie fortement pentus et étroits et/ou non aménagés
  • entrée du château et du jardin clos inaccessibles
  • manque d’expérience en matière d’accessibilité du patrimoine au niveau national

Stratégies d’intervention

Le projet s’inscrit dans une stratégie nationale : pour mettre en application la loi suédoise de l’accessibilité, l’Agence des Biens de l’Etat suédois (SFV) se dote d’un plan directeur d’accessibilité, s’engage dans le long-terme et sélectionne deux sites de projets pilote, dont le château de Läckö. Elle documente la démarche et diffuse réflexions et débats.

Au début des vastes travaux de restauration (1996-2000), le château de Läckö manque d’attractivité. En effet, l’entrée n’est pas traitée: asphalte noir, arrêt de bus, parking, cabine téléphonique, point de vente de hot dogs, etc. Un architecte paysagiste restaure le paysage extérieur de l’époque baroque (notamment coupe de bois) et prépare ainsi le terrain pour la mise en accessibilité des cheminements.

Les points forts des travaux de mise en accessibilité (2002-2003) sont :

  • l’implication des usagers dans l’ensemble du projet et la conduite d’expérimentations avec ceux-ci
  • une approche qui combine des solutions pérennes, des solutions provisoires et une accessibilité partielle
  • l’accessibilité de l’information pour tous et l’information sur l’accessibilité pour permettre des choix personnels

Projet

Les abords extérieurs du château

  • Création d’un deuxième parking accessible avec un cheminement en pente douce de 350 mètres jusqu’au château (le premier étant situé à 120 mètres). Parking pour automobilistes en situation de handicap à côté de l’entrée et dépose minute devant l’entrée. Cheminement élargi jusqu’à 170 mètres du château, pour permettre aux autocars de déposer des visiteurs à mobilité réduite (le parking pour bus étant à 400 mètres) (voir également Versailles et Queen’s House).
  • Cheminement jusqu’au château : les bancs existants ont été pourvus d’accoudoirs, pour permettre aux personnes âgées de se lever plus facilement. Des abris contre la pluie avec table et bancs ont été aménagés à 80 m des parkings accessibles et jouissent d’un point de vue. A proximité des parkings : deux nouveaux blocs sanitaires pour tous et accessibles ont été créés.
  • Cheminements en gravier fin mélangés avec de la pierre broyée compactée qui devient solide après un hiver, en harmonie avec son environnement (voir Queen’s House, ou le revêtement du sol a été solidifié avec un produit résineux).
  • Cheminements irréguliers et pentus autour du château jusqu’au lac, et leurs points de  vue : ils ont été légèrement élargis et parfois nivelés. Des marches régulières ont été créées ainsi que des mains courantes sur les cheminements les plus difficiles. Un nouveau cheminement, plus raide que la norme, a été crée jusqu’au promontoire du château à l’ambiance tranquille – il exige souvent des visiteurs en fauteuil qu’ils soient accompagnés.

Après les travaux : le cheminement est élargie et aplani, le mélange de gravier fin et de pierres broyées et compactées donne une surface solide après un hiver et assure une visite plus confortable pour tous.

1 – Après les travaux : le cheminement est élargie et aplani, le mélange de gravier fin et de pierres broyées et compactées donne une surface solide après un hiver et assure une visite plus confortable pour tous. Crédit photographique SFV.

Aménagements de la cour, du jardin clos, du château

  • Les cours intérieures possédaient des dénivelés de 10% et étaient revêtues de gros gravier. Une recherche historique a montré que la grande cour était entièrement revêtue d’un dallage en grès au 17e siècle. Le choix a été fait de remplacer le gravier par un dallage en grès provenant de la carrière de Kinnekulle, à proximité. Ce choix est à la fois au service de l’authenticité et de l’accessibilité.
  • Dans les cours, le cheminement d’accès au château en dallage d’une largeur de 52cm infligeait l’obstacle du gravier aux usagers de chaise roulante. Ce dallage a été temporairement remplacé par un dallage adapté (2003). En 2005, l’ensemble des cours a été revêtu de dalles.
  • Le jardin clos dans l’enceinte du château, très populaire, a pu être rendu accessible grâce à une rampe temporaire accessible depuis l’extérieur du château (entrée séparée), en attendant de trouver une solution permanente.
  • Seul le rez-de chaussée du château a pu être rendu accessible. Les expositions temporaires du premier étage sont en partie redistribuées dans un espace accessible du rez-de chaussée. La boutique, anciennement au 2e étage, a été relocalisée au rez-de chaussée.

Avant le travaux : la grande cour revêtue de gravier (2002)Dallage temporaire installé en 2003 accessible aux visiteurs en fauteuil

2 – Avant le travaux : la grande cour revêtue de gravier (2002). Crédit photographique SFV.

3 – Durant les travaux : dallage temporaire accessible aux visiteurs en fauteuil (2003). Crédit photographique SFV.

Zone test du dallage de pierres en grès proposé (hiver 2005). Après les travaux : un dallage accessible pour tous qui fait écho au dallage de la cour à l'ère baroque (été 2005)

4 – Durant les travaux : zone test du dallage de pierres en grès proposé (hiver 2005). Crédit photographique SFV.

5 – Après les travaux : un dallage accessible pour tous qui fait écho au dallage de la cour à l’ère baroque (été 2005). Crédit photographique SFV.

L’information sur l’accessibilité du site

  • un guide en suédois facile a été produit.
  • de l’information en braille et en grands caractères est disponible.
  • la signalétique (panneaux, plan) indique les cheminements accessibles, ainsi que les pentes, ce qui permet aux visiteurs en chaise de faire leur propre choix.
  • une maquette tactile en bronze (quelque peu trop petite) renseigne sur les volumes, la forme et quelques détails architecturaux.

Le plan du site indique clairement en rouge les cheminements à forte pente. La maquette tactile communique des informations sur le volume, la forme et quelques détails.

6 – Le plan du site indique clairement en rouge les cheminements à forte pente. Crédit photographique SFV.

7 – La maquette tactile communique des informations sur le volume, la forme et quelques détails. Elle est cependant trop petite (et pourrait avoir jusqu’à la largeur des bras écartés d’une personne de taille moyenne). Une indication sur le l’échelle semble manquer. Crédit photographique SFV.

Il existe des maquettes qui renseignent sur le patrimoine, d’autres facilitent l’orientation. Il est souvent judicieux de séparer ces deux fonctions.

Conclusion

Comme à Queen’s House, Boston, Versailles et Kew Palace la recherche historique a été au service du patrimoine et de l’accessibilité. Le dallage de pierre résonne avec celui du 17e siècle et contribue à recréer l’ambiance de l’ère baroque qui est au centre du projet de restauration.

Un nombre de détails spécifiques (accoudoirs sur les bancs, options de parking, personnalisation) rappellent, comme au Round-House de Camden (dont le café propose des chaises avec 1 et 2 et sans accoudoirs) l’importance de la concertation avec les usagers.

Les usagers ont montré qu’au delà de la mise en application des normes, ils souhaitent la liberté de choix : connaître le pourcentage d’une pente, c’est choisir
soi-même son itinéraire.

Tous les acteurs, spécialistes de la conservation du patrimoine et les représentants des usagers sont sortis enrichis de cette expérience et sont mieux à mêmes de contribuer à la création d’un patrimoine pour tous.

Le concept d’ « entrée digne » promu par SFV et d’autres est devenu une référence dans l’ensemble des pays nordiques.

Acteurs et processus de projet

Acteurs (projet 2002-2005)

  • Maître d’ouvrage : Statens Fastighetsverk (SFV, Agence des Biens de l’Etat suédois), fondation Läckö
  • Maître d’œuvre : Christina Olsson, architecte paysagiste, SFV
  • Experts : association de personnes en situation de handicap Bygg Klokt DPO représentant six associations nationales et Poeform (agence de design)

Processus de projet

  • Réflexion globale intégrée à l’échelle des plans de restauration et de valorisation (1996-2000, 2002-2005).
  • Collaboration étroite avec Bygg Klokt. Une première visite avec cette association d’usagers a lieu en décembre 2002. Celle-ci participe au diagnostic d’accessibilité. Toutes les décisions importantes sont prises collectivement par tous les acteurs qui se découvrent rapidement un langage commun qui allie pragmatisme et vision à long terme, et respect de la dignité humaine et du patrimoine. Bygg Klokt testera le dallage proposé pour la mise en accessibilité avant que celui-ci ne soit aménagé dans son intégralité.
  • A la fin du projet, Bygg Klokt conduit une enquête auprès de ses membres habitant la région et trouve que la majorité des visiteurs en situation de handicap sont très satisfaits de l’accessibilité du parking, de la signalétique, de la cour, du restaurant, de la boutique, des toilettes et l’information. La majorité déclare que la visite a répondu à leurs attentes. En revanche, ils sont insatisfaits de l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap auditif (pas de boucles magnétiques). Les personnes en situation de handicap visuel ne sont pas très satisfaites de la lisibilité de la signalétique et font un nombre de recommandations pour l’amélioration de la maquette tactile.
  • SFV conçoit la mise en accessibilité comme un processus continu. Elle se garde la flexibilité d’investir ses ressources financières limitées pour l’amélioration de l’accessibilité à Läckö ou dans d’autres projets. Elle continue d’approfondir le concept d’ « entrée digne » dans d’autres travaux et publications.
  • Tous les collaborateurs du SFV reçoivent une formation de sensibilisation sur les besoins des personnes en situation de handicap, fondée sur les droits de la personne.

En décembre 2002, l'association d'usagers Bygg Klokt teste l'ensemble des cheminements - ici le cheminement autour du château et jusqu'au lac, à peine entretenu.

En décembre 2002, l’association d’usagers Bygg Klokt teste l’ensemble des cheminements – ici le cheminement autour du château et jusqu’au lac, à peine entretenu. Crédit photographique SFV.

Photographies et plans