Musée Toulouse-Lautrec

toulouse lautrec

Présentation générale
Située dans le cœur historique de la ville d’Albi, le Palais de la Berbie est ancien palais épiscopal construit au XIIIème siècle. Le Palais devient propriété du Département sous le 1er Empire. Il est reconverti en musée à partir de 1905 puis reçoit le don de la collection Toulouse-Lautrec dont les galeries sont inaugurées en 1922. Cette donation sera faite par la mère du peintre, la comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec.

Principales interventions d’accessibilité :

  • aménagements intérieurs
  • outils de médiation

Situation géographique :

  • Citée épiscopale d’Albi, Tarn

Description des installations :

Le musée est situé dans le palais Berbie, un remarquable ensemble architectural de briques rouges. Le site comprend par ailleurs, un jardin à la française aménagé sur l’ancienne place d’armes et un chemin de ronde accessible au public.

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • Bâtiment classé aux monuments historiques
  • Le palais Berbie est situé au cœur de la citée épiscopale d’Albi, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Prix « Patrimoines pour tous » 2013
  • environ 175 000 visiteurs/an

Problèmes d’accessibilité avant travaux

  • accessibilité moteur : différences de niveaux
  • outils de médiation à développer

Stratégie d’intervention

La stratégie d’intervention a été de développer parallèlement une nouvelle approche de la collection en proposant un parcours muséographique clarifié et un travail sur l’aménagement des espaces par la création de plusieurs dispositifs. Le projet architectural a intégré la création de différents espaces :

  • un auditorium de 156 places,
  • une salle d’exposition temporaire de 470m2, ainsi que trois salles annexes,
  • une galerie dédiée aux œuvres de petit format situés sous la terrasse de Bernis,
  • une salle dédiée aux ateliers pédagogiques,
  • un centre de documentation.

En parallèle, le musée a mis en place de nombreux dispositifs de médiation accessibles à tous : casques pour malentendants dans l’auditorium, textes en braille ou en gros caractères dans les salles, ateliers accessibles à divers handicaps, etc. Ces outils sont développés dans la partie « Projet / Le parcours muséographique » de cet article.

Projet

Aménagement intérieurs

L’intégration des dessertes verticales

Les différentes salles du musée se déploient sur plusieurs niveaux.  Avant les travaux certains espaces n’étaient accessibles que par des escaliers. Au cours des travaux de restructuration, de 2000 à 2012, deux ascenseurs ont donc été intégrés afin de rendre l’ensemble des espaces accessibles aux personnes en situation de handicap moteurs.  Ainsi, toutes les salles d’exposition, mais aussi l’Auditorium, l’Atelier, et la salle d’exposition temporaire ont pu être rendus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Auditorium

Auditorium – cliché Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn

Aménagements ponctuels – accueil et sanitaires

Au cœur d’un vaste espace d’accueil, une nouvelle banque d’accueil a été créée en intégrant une partie surbaissée pour accueillir les personnes en fauteuil roulant. L’espace comprend également un vestiaire et une boutique, améliorant ainsi l’offre de services aux visiteurs.

Accueil : Galerie Choiseul

Accueil – cliché François Pons, Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn

Les sanitaires ont été réaménagés de manière à être accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Des espaces de repos

Lors des visites guidées, une salle dédiée aux ateliers pédagogiques est mise à disposition des publics pour leur proposer un espace de repos. Ainsi les personnes âgées ou à mobilité réduite peuvent utiliser ce lieu pour se reposer avant de reprendre le cours de la visite. De même, des nombreuses assises jalonnent le parcours, aussi bien dans les différentes salles d’exposition et que dans les espaces de circulation.

De nombreuses assises sont prévues dans les circulations

Salle des maisons closes

De nombreuses assises sont prévues – cliché François Pons, Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn

Le parcours muséographique

Le musée a déployé plusieurs outils de médiation pour offrir à tous les publics une offre muséale complète.

Public aveugle et mal voyant

Un travail sur la communication des œuvres a été réalisé. Le choix s’est porté sur une décomposition de l’œuvre en trois types de panneaux d’explication comprenant:

  • la structure de l’œuvre
  • la composition chromatique, représentée par les matériaux et par leurs touchés spécifiques : les couleurs chaudes par des matières « chaudes » (velours, moquette) et les couleurs froides par des matières « froides » (aluminium, zinc,…)
  • le positionnement des personnages dans l’espace, à l’échelle.

Par ailleurs, des fiches en gros caractères ainsi que des visites en audiodescription ont été mises en place pour faciliter la visite.
Le musée propose également des plans en relief et en braille du palais et des jardins pour aider le visiteur à comprendre l’architecture du lieu.

Outil d’aide à la visite audiodescriptivefiches de salles

Outil d’aide à la visite audiodescriptive – cliché Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn et Fiches en gros caractères – cliché François Pons, Musée Toulouse-Lautrec, Albi, Tarn

Public sourd et malentendant

Plusieurs outils ont été développés à destination des publics sourds et malentendants :

  • des visites en LSF, avec notamment un médiateur sourd,
  • des boucles d’induction magnétique pour permettre une visite avec audioguide,
  • des casques amplificateurs dans l’auditorium,
  • des audioguides avec défilement de texte pour le public sourd.

Public en situation de handicap cognitif

Concernant le handicap cognitif, une recherche est menée sur les outils d’animation et les ateliers à développer pour communiquer au mieux le contenu de l’exposition. Ainsi les médiateurs proposent différentes approches par le biais de différentes disciplines artistiques : les  arts plastiques, la comédie, le mime, la musique. Par ailleurs, une visite est également organisée en discours adapté.

En conclusion, le musée Toulouse-Lautrec propose une lecture nouvelle de la collection présentée en repensant le parcours muséographique ainsi que les outils de médiation. La création de nouveaux espaces a également permis de participer à la mise en valeur de l’œuvre de Toulouse-Lautrec et à sa bonne compréhension.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maître d’œuvre : Philippe-Charles Dubois et associés

Processus de projet

Les outils de médiation et les parcours de visites dédiés ont été créés en concertation avec les associations locales et les institutions spécialisées, telles que La Fondation Bon Sauveur d’Albi (sur les questions de la déficience mentale et de l’enseignement aux personnes sourdes et malentendantes notamment). Les retours des associations sont intégrés à l’issue de chaque visite à travers un temps d’échange et d’évaluation afin de faire évoluer l’offre muséale.

Pour une meilleure intégration de tous les publics, le musée a privilégié une approche transversale des différents types de handicaps plutôt que des approches spécifiques.

Photographies et plans