Musée Fabre

Entrée du Musée Fabre de Montpellier - Crédit photographique : Jean-Marie David Dinkley

Présentation générale
Le projet d’agrandissement du Musée Fabre entrepris en 2003 et achevé en 2007 a permis de repenser l’accessibilité du bâtiment. Aujourd’hui, l’accessibilité est pensée en cohérence avec la politique globale de l’agglomération et participe du rayonnement du musée.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. Assurer la chaîne du déplacement continu en cohérence avec la politique de l’agglomération
  2. Profiter des travaux d’agrandissement pour repenser l’accessibilité
  3. Proposer une offre de médiation riche et variée

Situation géographique :

Le musée est situé en plein cœur de ville, à proximité immédiate de la place de la Comédie.

Description des installations :

Le musée Fabre est né de la volonté de l’artiste du même nom de faire profiter de sa collection d’oeuvres d’art au plus grand nombre. D’abord installé dans un ancien hôtel particulier du XVIIIè siècle, le musée s’est rapidement agrandi grâce à des constructions du XIXè siècle autour du bâtiment d’origine et à l’acquisition d’un ancien collège jésuite  du XVIIè siècle. L’ensemble n’est pas protégé au titre des Monuments Historiques. En 2003, d’importants travaux d’agrandissement et de rénovation ont été entrepris. L’espace d’exposition est passé de 3000 à 9000 m2, l’intérieur du musée ainsi que ses abords ont entièrement été repensés.

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • Situé au cœur touristique de la ville
  • Grande collection de peintures, arts graphiques, sculptures allant du XVIIè siècle au XXIè siècle
  • Nombreuses expositions temporaires
  • Librairie, restaurant, auditorium
  • Plus de 200 000 visiteurs par an
  • 2ème prix ex-aequo du prix « Patrimoines pour tous » 2015

Problèmes d’accessibilité

Le musée est formé de trois ensembles distincts de différentes époques reliés entre eux : l’hôtel de Massilian (XVIIIè siècle, le collège des Jésuites (XIIè siècle) et les ajouts de l’époque contemporaine (XIXè siècle). Cet ensemble hétérogène présentait un grand nombre d’escaliers et de dénivelés. Les salles étaient souvent trop petites pour permettre une circulation aisée et l’éclairage n’était pas optimal. Les problématiques d’accessibilité rejoignent donc des problématiques muséographiques plus larges en matière de clarté et de lisibilité des espaces.

Stratégie d’intervention

La prise en compte de l’accessibilité a été pensée dans une optique de refonte totale des espaces muséaux. D’importants travaux de rénovation permettant de repenser complètement l’organisation intérieure des espaces d’expositions ainsi que les abords du site ont été entrepris. De 2003 à 2007 le musée est fermé au public et entièrement rénové pour un coût de 62,7 millions d’euros. L’accessibilité physique au site a été assurée par cette rénovation. Le musée s’est également doté d’une offre culturelle adaptée pour assurer l’accessibilité intellectuelle. La politique globale de mise en accessibilité a été pensée à chaque étape en concertation avec les associations locales.

Projet

1. Assurer la chaîne du déplacement continu en cohérence avec la politique de Montpellier Méditerranée Métropole

Montpellier Méditerranée Métropole mène depuis quelques années une politique proactive en matière d’accessibilité. Ainsi, l’espace public et les transports en commun font l’objet d’une attention particulière. L’accès au Musée Fabre a donc été pensé en accord avec cette politique plus globale. Depuis le centre-ville, un itinéraire adapté a été aménagé pour arriver jusqu’au musée. Cet itinéraire passe par la station de tramway Corum desservie par deux lignes de tramway, elles-mêmes accessibles. L’itinéraire a été adapté par des éléments podotactiles pour permettre aux visiteurs déficients visuels de pouvoir se repérer avec la plus grande autonomie possible. L’entrée du musée a été modifiée : celle-ci se fait désormais par le collège des Jésuites et a été aménagée de plain-pied.

Entrée du Musée Fabre de Montpellier - Crédit photographique : Jean-Marie David Dinkley

1 – L’entrée du musée se fait désormais par le collège Jésuite – Crédit photographique Jean-Marie David Dinkley

2. Profiter des travaux de rénovation pour repenser l’accessibilité

Les travaux de rénovation ont été l’occasion de réaménager totalement l’espace intérieur, permettant ainsi de le rendre accessible au plus grand nombre. La nouvelle entrée accessible de plain-pied amène au hall d’accueil dans lequel se trouve la billetterie.

Billetterie accessible

2 – La billetterie a été réaménagée et est désormais accessible – Crédit photographique : musée Fabre – Montpellier Méditerranée Métropole

Une pente douce permet de rejoindre l’espace dédié aux expositions temporaires ainsi que le premier niveau d’exposition. Les autres niveaux sont desservis par 3 ascenseurs. Des places pour les fauteuils roulants ont été réservées dans le nouvel auditorium. Des sanitaires adaptés et accessibles de plain-pied ont été installés. Les autres espaces du musée tels que le restaurant, la librairie ou encore le centre de documentation sont accessibles grâce à un cheminement adapté. Un guide spécifique intitulé « Le Musée Fabre en douceur » est distribué gratuitement à l’accueil du musée. Il permet de mettre en valeur des itinéraires adaptés aux visiteurs à mobilité réduite ou facilement fatigables.

3. Proposer une offre de médiation riche et variée

Le Musée Fabre ne s’est pas contenté d’agir sur l’accessibilité physique au bâtiment, l’offre culturelle a également fait l’objet d’une attention particulière pour permettre au plus grand nombre de visiteurs de comprendre et de s’approprier les œuvres exposées. Des dispositifs multimédia ponctuent le parcours de visite. Le long de la visite, des salons d’interprétation permettent à la fois de faire une pause et d’en savoir plus sur les œuvres exposées. Des bornes d’information sont disposées au fil du parcours. Elles permettent d’identifier le numéro de la salle et son thème et sont dotées d’une signalétique en braille. Des classeurs contenant des fiches de salle en braille et gros caractères y ont été insérés.

Borne d'information contenant des fiches de salle en braille et gros caractères

3 – Des bornes d’information contenant des fiches de salle en braille et gros caractères sont disposées dans les salles – Crédit photographique : musée Fabre – Montpellier Méditerranée Métropole

Des maquettes tactiles sont proposées aux visiteurs en groupe et accompagnés d’un médiateur du musée pour mieux leur permettre d’appréhender l’espace.

Maquette tactile du musée

4 – Une maquette tactile du musée est mise à disposition des groupes en situation de handicap – Crédit photographique : musée Fabre – Montpellier Méditerranée Métropole

Des audioguides dotés d’un dispositif de boucles magnétiques sont disponibles au tarif de 1 euro. Les commentaires des audioguides sont également téléchargeables sur le site Internet du musée. Des visites guidées et des ateliers sont proposés et accessibles aux différents publics en situation de handicap.

Visite guidée accessible au public malvoyant

5 – Des visites guidées sont proposées aux public en situation de handicap – Crédit photographique : musée Fabre – Montpellier Méditerranée Métropole

Conclusion

La stratégie du musée Fabre en matière de mise en accessibilité lui a permis d’obtenir le label tourisme et handicap (handicap moteur, handicap auditif, handicap mental).

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maîtrise d’ouvrage : Montpellier Méditerranée Métropole
  • Maîtrise d’oeuvre : cabinet Brochet-Lajus-Pueyo et Emmanuel Nebout

Processus de projet

  • Concours architectural
  • Travaux d’agrandissement
  • Concertation avec les associations et les acteurs locaux
  • Repenser l’espace intérieur
  • Changer l’entrée du site
  • Sensibilisation du personnel à l’accueil des visiteurs en situation de handicap
  • Cohérence avec la politique de l’agglomération en vue, notamment, d’assurer la chaîne du déplacement continu

Photographies et plans