Derrynane House

Vue du site - Crédit : Ros Kavanagh Photographer - OPW Architectural Services

Présentation générale

Grâce à une approche globale et inclusive, le site de Derrynane House a su dépasser la simple approche normative pour proposer une démarche universelle.

Principales interventions d’accessibilité :

  • Réorganiser les espaces intérieurs autour d’une nouvelle entrée
  • Améliorer la circulation des visiteurs grâce à un nouvel ascenseur, des escaliers et des rampes
  • Amélioration des cheminements extérieurs (jardin et voies piétonnes)
  • Améliorer l’accès aux collections

Situation géographique :

Derrynane house et ses jardins sont situés à proximité du village de Caherdaniel, dans la contrée reculée de la péninsule d’Iveragh Peninsula, dans le comté de Kerry, au sud-ouest de l’Irlande.

Description des installations :

Derrynane House est la maison du député Daniel O’Connell qui, au XVIIIsiècle, a été un fervent défenseur de l’émancipation catholique. Le bâtiment actuel est constitué de plusieurs éléments ajoutés au fil du temps à la maison originale du XVIIIe siècle (aujourd’hui démolie) et est situé dans un domaine qui fait désormais partie des 320 hectares composant le Derrynane National Park. La maison contient de nombreux objets associés à Daniel O’Connell et sa famille, y compris une importante collection de portraits , mobilier d’origine , et un petit théâtre avec une présentation audio-visuelle sur la vie d’ O’Connell. Alors que la plupart des constructions datent de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle, la maison est davantage protégée pour son importance sociale et culturelle que pour son architecture.

Pour aller plus loin :

http://derrynanehouse.ie (nouvel onglet)
www.opw.ie (nouvel onglet)
www.heritageireland.ie (nouvel onglet)
www.derrynane.com (nouvel onglet)

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité :

Derrynane propose aux visiteurs une grande variété d’expériences et d’activités et est une destination touristique de premier choix située sur une route touristique de renommée internationale qui traverse une région d’une beauté naturelle exceptionnelle, le Ring of Kerry. C’est aussi une étape de la route touristique Wild Atlantic Way (Côte sauvage d’Irlande).
La maison est ouverte chaque année au public entre les mois de mars et octobre between et attire des visiteurs venus d’Irlande, d’Irlande du Nord, mais aussi de l’étranger, en raison de l’intérêt suscité par le personnage de Daniel O’Connell, de son importance pour l’histoire et le patrimoine du pays et de la beauté des paysages alentours. En 2015, 27,000 personnes ont visité la maison, et de nombreux autres se sont attardés dans le parc. Les visiteurs utilisent également le parking , les salons de thé (de café), et les toilettes publiques comme une base pour explorer les jardins historiques, le parc national, les plages adjacentes et le littoral.

Problèmes d’accessibilité :

Le projet a débuté par un diagnostic en 2005 qui a identifié de nombreux problèmes concernant l’accessibilité du site et du bâtiment. L’accès aux visiteurs à mobilité réduite était limité au rez-de-chaussée de la maison, l’accès à la salle audio-visuelle et aux toilettes principaux se faisait par quelques marches. Certaines portes étaient d’une largeur insuffisante pour permettre l’accès des fauteuils roulants et de tous les visiteurs. Le hall d’entrée étroit était encombré pendant la haute saison touristique entraînant des difficultés de contrôle et de circulation. A l’éxtérieur, la surface herbeuse de la cour et le pavage irrégulier entrainait des difficultés pour les visiteurs à mobilité réduite.
Suite à ce diagnostic, les principaux objectifs du projet de mise en accessibilité ont été axés sur l’accessibilité physique à la fois de la maison et du site, ainsi que sur l’accessibilité des collections grâce à une présentation et une médiation améliorées. L’accès pour tous les visiteurs était au cœur du projet et a été pleinement intégré dans la conception dès le début.

Stratégie d’intervention :

Le Bureau des Travaux publics, en tant que client, et l’équipe de conception du projet a reconnu l’importance de l’accessibilité universelle dans tous ses bâtiments publics et ses propriétés historiques. Il y a une obligation légale de veiller à ce que, dans la mesure du possible, tout ou partie d’un site patrimonial dans sa propriété, sa gestion ou son contrôle, et auquel le public a accès, soit accessible aux personnes handicapées et puisse être visité avec aisance et dignité. Cet accès doit également être compatible avec l’intérêt architectural et historique particulier de la propriété concernée.
Un programme échelonné de travaux a exposé des propositions pour la construction d’une nouvelle entrée et l’amélioration de l’espace de réception, pour la construction d’une nouvelle cage d’escalier et d’un ascenseur,  pour la rénovation du bloc sanitaire, pour la mise à niveau et l’amélioration de l’éclairage dans la cour pour renforcer l’accès à la salle audio-visuelle, au salon de thé et à la Coach House.

Projet

1. Réorganiser les espaces intérieurs autour d’une nouvelle entrée

– Une nouvelle entrée et un nouvel espace d’accueil

Jusqu’en 2006, une partie de la maison existante était utilisée comme maison de gardien. Cet espace devenu vacant, l’opportunitéa été saisie d’étendre les espaces d’accueil dans cette partie de la maison. Une nouvelle entrée et un espace de réception a été prévu dans la salle précédemment utilisée par les guides et dans les anciens quartiers d’habitation. Le nouvel espace de réception est spacieux, il peut accueillir de grands groupes et comporte des sièges intégrés. En plaçant l’entrée principale dans ce nouvel espace, l’ancienne entrée a été libérée, ce qui a permis de retrouver sa fonction initiale d’espace de circulation entre la salle à manger et la bibliothèque.

Plan de Derrynane House avant les travaux

Plan de Derrynane House après les travaux

1 et 2 – Plan au sol du site avant et après les travaux. Le plan avant travaux montre les difficultés qui existaient avant les travaux – Crédit : OPW Architectural Services

La banque d’accueil comporte deux niveaux pour en faciliter l’usage aux visiteurs en fauteuil roulant, aux enfants ou aux personnes de petite taille. Une boucle magnétique a été installée pour les personnes déficientes auditives. La signalétique est principalement constituée d’images et de pictogrammes à la place de texte afin d’en améliorer l’accessibilité. Le nouvel espace de réception donne accès à un nouvel ascenseur et à une cage d’escalier et fournit également un nouvel accès à l’auditorium.

nouveau hall d'entrée

3 – Le nouveau hall d’entrée spacieux, la nouvelle banque d’accueil, les assises de repos, les nouveaux accès à la salle audio-visuelle et au nouveaux ascenseurs et escaliers – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

– Des sanitaires réaménagés

Les sanitaires des visiteurs ont aussi été réorganisés pour fournir des toilettes accessibles à tous. 5 cabines unisexes, dont 4 ont une largeur plus importante que celle requise, ont été construites et équipées de rails de support. Ces toilettes sont désormais toutes accessibles depuis la cour from the Tearoom courtyard, facilitant ainsi l’utilisation des installations en dehors de la saison d’ouverture de la maison, elles fonctionnent en collaboration avec le salon de thé et la salle audio-visuelle.

2. Améliorer la circulation des visiteurs grâce à un nouvel ascenseur, des escaliers et des rampes

– Des recherches historiques pour trouver le meilleur emplacement

Au cours de ces cinquante dernières années, depuis que la maison est devenue propitété de l’État, de nombreuses interventions ont eu lieu, modifiant ainsi les décors originels (tentures, notamment). Ces changements ont conduit à une perte des tentures, de la menuiserie, particulièrement dans la maison de gardien largement modernisée à la fin du XXe siècle. Ce petit bâtiment, relié à l’origine à la maison principale des XVIIIe et XIXe siècles et à ses dépendances avait été remplacé dans les années 1970 par une cuisine moderne avec une salle de bain au-dessus. C’est en raison de ces transformations successives que cet endroit a été choisi comme étant le plus approprié pour abriter un nouvel ascenseur, les décors d’origine n’ayant pas survécu et il est peu probable qu’une construction importante ait jamais été construite à cet endroit-là. L’insertion d’un ascenseur dans un bâtiment d’importance historique peut être une intervention difficile en raison de la perte des plafonds et des planchers à l’emplacement de la machinerie.

– Création d’un nouvel accès au premier étage

Le nouvel espace de réception est directement connecté avec le nouvel ascenseur et la cage d’escalier par lesquels les visiteurs peuvent accéder à un nouvel espace d’exposition au premier étage, et également visiter, via une rampe, la salle de dessin et l’étude, autrefois uniquement accessibles par d’anciens escaliers.  Ces changements ont permis pour la première fois l’accès au premier étage par les personnes à mobilité réduite.  La nouvelle salle est utilisée pour exposer des collections précédemment dans les réserves et la rampe est intégrée avec succès dans la conception de l’exposition. Une terrasse intégrée offre une vue de l’exposition et de la plage adjacente.

Un nouvel ascenseur permet d'accéder au premier étage

des nouveaux escaliers permettent d'accéder au premier étage

4 et 5 – Un nouvel ascenseur et des nouveaux escaliers permettent d’accéder au premier étage – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

La rampe fait la jonction entre le premier et le deuxième étage

6 – Une nouvelle rampe au premier étage permet l’accès entre les deux niveaux de sol et permet aux personnes à mobilité réduite d’accéder au cabinet de dessins et au cabinet d’études pour la première fois – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

3. Amélioration des cheminements extérieurs (jardin et voies piétonnes)

– Un paysage redessiné pour améliorer l’accessibilité

Des améliorations ont été apportées au revêtement du parking des visiteurs et un nouveau cheminement piéton a été prévu, à travers le jardin, menant à l’allée de la maison.  Auparavant, les visiteurs partageaient la majeure partie des espaces de circulation avec les véhicules et le chemin piéton principal passait ç travers le parking et une zone de manoeuvre.
À l’extérieur, le pavement de l’entrée et de la cour a été rénové en utilisant une combinaison de dallage en pierre et un gravier posé dans une surface en plastique alvéolaire qui le maintient en place et produit une surface stable adapté à l’équipement et des fauteuils roulants à roues. Les voies piétonnes extérieures ont été parées d’un nouvel éclairage et leur niveau a été revu pour permettre l’accès à toutes les portes extérieures. Les portes extérieures ont, quand cela été nécessaire, été agrandies pour permettre le passage des fauteuils roulants. Deux places de stationnement ont été réservées pour les visiteurs en situation de handicap et un dépose-minute adapté a été créé.
Dans la cour, un nouveau chemin pavé permet l’accès à toutes les portes extérieures, quel que soit leur niveau. Ce chemin accueille aussi une nouvelle rampe qui permet d’accéder à la salle audio-visuelle. Un muret a été construit en face du bloc sanitaire afin de tenir compte des changements de niveau dans ce lieu, il peut aussi être utilisé comme siège.

La cour a été repavée

7 – Le pavement de la cour a été réaménagé – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

Un muret a été installé, il sert également d'assise

8 – Le muret a un double usage : tenir compte des changements de niveau et permettre aux visiteurs de s’asseoir – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

– Concertation et retours usagers

A la suite de la réouverture de la maison en mai 2014, des difficultés et des plaintes ont été relevées concernant la nouvelle surface de gravier dans les cours. Les bureaux locaux de l’Irish Wheelchair Association (association de personnes en fauteuil roulant) ainsi que des riverains et des visiteurs à mobilité réduite ont été consultés. Une zone de graviers a été remplacée par de plus petites pierres  et testée par des usagers à mobilité réduite (personnes en fauteuil roulant et personnes nécessitant une aide pour se déplacer). Au regard des résultats positifs de ces tests, toutes les pierres ont été remplacées. En outre, au moment de la fermeture hivernale de la maison, un chemin pavé supplémentaire a été installé dans la zone de graviers.

4. Améliorer l’accès aux collections

La nouvelle présentation des collections se veut plus accessible. Des informations et des guides sont disponibles en plusieurs langues. Une boucle magnétique facilite la visite des visiteurs ayant une déficience auditive. Des fiches de salle en taille A3 sont disponibles dans chacune des pièces, en plusieurs langues et en gros caractères. Les nouveaux panneaux d’information sont également traduits en plusieurs langues et conçus pour être visuellement simples et clairs. La maison et ses collections peuvent maintenant être vues sous leur meilleur avantage, avec un parcours narratif cohérent permettant aux visiteurs d’en apprendre davantage sur le site et le personnage de Daniel O Connell d’une façon plus authentique et engagée.

Nouveaux espaces d'exposition

Nouveaux espaces d'exposition

9 et 10 – Les nouveaux espaces d’exposition – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

Une nouvelle signalétique a été installée dans la maison, sur le terrain adjacent et sur la route principale menant du village vers la maison, en accord avec les autorités locales. Cette signalétique a été conçue pour faciliter la lecture par un groupe diversifié de visiteurs, avec un texte bilingue blanc sur fond contrasté, et avec des icônes ou des symboles à la place du texte, quand cela était possible.

Nouvelle signalétique indiquant le cheminement piéton

Nouvelle signalétique

11 et 12 – La nouvelle signalétique aux abords du site – Crédit : Ros Kavanagh Photographer – OPW Architectural Services

Conclusion

Aujourd’hui, la maison et ses environs sont presque entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite et de futures phases de travail poursuivront ce programme d’amélioration. Ce projet a permis de considérer l’accessibilité non pas comme une contrainte, mais comme un outil de conception essentielle pour rendre le bâtiment plus confortable et facile à utiliser par tous les visiteurs, et pas seulement pour les personnes en situation de handicap. La consultation avec les utilisateurs a joué un rôle important. L’équipe a travaillé en étroite collaboration avec un certain nombre de personnes à mobilité réduite pour écouter leurs préoccupations et fournir des installations qui pourraient répondre au mieux à leurs besoins.

Le projet n’a pas simplement permis une mise en conformité légale des installations. Grâce à une vision globale, il a permis de répondre aux besoins d’un large éventail de visiteurs aux capacités différentes. Les installations n’ont pas concerné uniquement l’accès physique au lieu mais également les conditions matérielles et de confort des visites à différents niveaux à l’intérieur et à l’extérieur. Le projet achevé permet à chacun d’accéder et d’utiliser le site avec la facilité et le confort , quel que soit l’âge ou la capacité.

Tout cela a été réalisé sans compromettre l’intégrité de la structure protégée et avec une intervention physique minimale dans le tissu historique. Il est parfois difficile de parvenir à une solution de conception totalement universelle dans un projet qui implique l’adaptation et la ré-utilisation d’une structure protégée en raison des contraintes engendrées par la nature du bâtiment historique telles que les dimensions restreintes et la nécessité de conserver le bâti historique. En se concentrant davantage sur les principes de la conception universelle, plutôt que sur une approche de simple mise en conformité, la conception finale permet une utilisation simple, pratique, lisible et équitable du site et du bâtiment.

Acteurs et processus de projet

Acteurs :

  • Office of Public Works (OPW – bureau des travaux publics) : client et co-bailleur de fonds, soutenu par l’équipe de conception interne et les gestionnaires de projet
  • Office of Public Works Historic Properties Service and Visitor Services (bureau des travaux publics, des propriétés historiques et des services aux visiteurs) : utilisateurs finaux, gestionnaires et guides
  • Failte Ireland ( Irish Tourist Board) : co-bailleur de fonds
  • Kerry County Council (autorité de contrôle de la planification et de construction locale), agents d’accessibilité et de conservation
  • Usagers en situation de handicap

Processus de projet :

Le Bureau des Travaux publics en Irlande est chargé de gérer et de maintenir le portefeuille immobilier de l’État , qui comprend le fonctionnement quotidien de tous les monuments nationaux et des propriétés historiques nationaux. Il a le devoir de conserver le patrimoine des bâtiments et des monuments appartenant à l’État, tout en permettant et en encourageant le public à les visiter.  Le National Historic Properties Service est soutenu par le Visitor Services Unit qui administre le service de guide et l’aspect marketing des sites.

Photographies et plans