L’accessibilité visuelle au théâtre Graslin, un projet d’Adélie Pairel

Adélie Pairel, étudiante en deuxième année de cycle master Ville Durable à l’École de design Nantes Atlantique, a proposé, pour son Projet de Fin d’Études, de renforcer l’accessibilité visuelle du théâtre Graslin, à Nantes. Au-delà d’un projet ciblé pour les déficients visuels, Adélie a proposé de repenser l’accès et l’intérieur du théâtre dans une optique de design for all.

L'accessibilité visuelle du théâtre Graslin repensée par Adélie Pairel

Repenser l’accessibilité visuelle du théâtre Graslin – Crédit : Adélie Pairel

Le bâtiment

Le théâtre Graslin est un monument emblématique de la Ville de Nantes. Cette salle d’opéra a été construite à la fin du XVIIIè siècle et est l’oeuvre de l’architecte Mathurin Crucy. Depuis 1998, il est inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Inspiré des monuments antiques, le théâtre Graslin comprend un volet de marches permettant d’accéder au vestibule, sa façade est ornée de huit colonnes corinthiennes surmontées de huit statues représentant les muses. La salle de théâtre à l’italienne est pourvue de sièges en velours bleus et le plafond peint permet d’admirer des scènes mythologiques. Le théâtre Graslin est situé sur la place du même nom, au coeur de la Ville de Nantes. La place a récemment fait l’objet d’une réhabilitation, redonnant une attractivité au quartier.
Le bâtiment est géré par le syndicat mixte Angers Nantes Opéra.

Le théâtre Graslin et sa façade octostyle

La façade du théâtre Graslin à Nantes – Crédit : Selbymay

Objectifs du projet

Le projet est venu d’une réflexion portée par Angers Nantes Opéra qui souhaitait rendre plus accessible aux personnes déficientes visuelles à la fois le contenu du bâtiment (les différents spectacles), mais aussi le monument en lui même et les différentes activités qui s’y déroulent. Adélie Pairel a ainsi proposé un projet dont l’objectif est triple :
– rendre le théâtre accessible aux personnes déficientes visuelles,
– expliquer ce qui se déroule dans le bâtiment (son histoire, ses activités, sa programmation…),
– attirer un nouveau public
Pour cela, elle a dû s’adapter à un espace particulier : une architecture emblématique à l’intérieur spécifique dans lequel prennent place différentes activités et dont la programmation artistique riche varie de saisons en saisons. Adélie a également souhaité que son projet améliore l’accessibilité mais sans engendrer de stigmatisation, dans une démarche design for all.

Positionnement designer

En tant que designer, le rôle d’Adélie Pairel est multiple. Il s’agit tout d’abord de guider les personnes vers le théâtre Graslin, puis de rendre le théâtre, mais aussi son univers (et plus particulièrement celui de l’opéra) accessible aux déficients visuels et, au-delà, à tous les publics, dans une démarche design for all. Il s’agit également d’informer les personnes à propos de l’accessibilité du théâtre et de leur permettre de partager une expérience autour de l’opéra. Pour cela, Adélie a choisi de s’appuyer sur des outils de médiations multisensoriels. Elle propose ainsi un parcours débutant aux alentours de la place Graslin jalonné de différentes installations dont certaines seraient temporaires, en liaison avec la manifestation culturelle estivale Le Voyage à Nantes, et d’autres permanentes.

Les installations temporaires

– la ligne jaune : Adélie propose de matérialiser les accès physiques depuis les environs immédiats de la place Graslin par une ligne jaune, facilement repérable et en léger relief pour les personnes déficientes visuels. Le long de ce parcours, différents flashcodes sont intégrés (au début de la ligne et à chaque installation). Ils renvoient à une application smartphone permettant, une fois le code flashé, de choisir son parcours et de partager son expérience sur les réseaux sociaux. Les différents parcours convergent vers la place Graslin et guide les utilisateurs vers le théâtre. Chaque installation disséminée le long du parcours permet d’offrir une expérience sensorielle autour de l’univers de l’opéra ou aidant à la compréhension de l’architecture du théâtre Graslin.

Une ligne jaune détermine un parcours à suivre menant au théâtre et jalonné d'installations temporaires et pérennes

La ligne jaune – Crédit : Adélie Pairel

– Le tunnel musical : Le tunnel musical est l’une des installations proposées par Adélie. Elle prend place dans un passage couvert menant de la rue Regnard à la place Graslin et jouxtant un autre élément emblématique de la place, le restaurant La Cigale. Lorsque l’on passe sous le tunnel, des hauts parleurs diffusent de la musique provenant d’opéras programmés au théâtre Graslin grâce à des capteurs de mouvement. Un texte explicatif en 3D, lisible par tout le monde, orne les murs du passage et donne des explications complémentaires. Un flashcode permet de partager son expérience sur les réseaux sociaux. Cette nouvelle façon d’utiliser le tunnel, non plus comme un simple lieu de passage mais comme une véritable destination, permet également d’attirer un nouveau public.

Dans un passage couvert Adélie propose de diffuser de la musique déclenchée à l'aide de capteurs de mouvementsUn texte explicatif en 3D est installé sur les murs

Le tunnel musical – Crédit : Adélie Pairel

– Les boîtes à toucher : Ces boîtes à toucher sont en réalité trois micro-architectures qui prennent place à différents endroits du parcours. Dans chacune d’elle, on peut découvrir par le toucher des éléments en rapport avec le théâtre Graslin. Dans la première, des fragments de l’architecture du théâtre sont reproduits en impression 3D, permettant ainsi de mieux appréhender le monument et de mettre l’accent sur certains détails remarquables. Dans la seconde, les utilisateurs peuvent découvrir l’univers des costumes des opéras en touchant des échantillons de tissus ayant servi dans des spectacles donnés au théâtre Graslin. Enfin, dans la dernière, c’est l’univers du jeu d’acteur et de la mise en scène qui est mis en avant. Le mouvement des artistes dans certaines scènes emblématiques tirées de l’univers de l’opéra est reproduit à l’aide de mannequins de bois. Des scènes de spectacles sont également reproduites en dessin en relief. Avec ses boîtes à toucher, Adélie propose une manière amusante, didactique et accessible à tous de découvrir le théâtre Graslin de façon innovante.

La boîte à toucher permet d'appréhender des éléments architecturaux emblématiques du théâtre GraslinLa boîte à toucher permet d'appréhender des éléments de costumes des opéras

La boîte à toucher permet d'appréhender la scénographie des spectacles

Les boîtes à toucher permettent d’appréhender l’univers du théâtre Graslin – Crédit : Adélie Pairel

– La boîte à informations : Également conçue sous la forme d’une micro-architecture, cette boîte à informations permet d’en savoir plus sur la programmation du théâtre Graslin mais aussi sur l’histoire et l’architecture du monument. Dans cet espace, des sièges permettent de s’asseoir pour lire un texte en relief et de découvrir quelques photos et images, elles aussi en relief. Une vidéo en audiodescription complète ce dispositif. Les utilisateurs désireux d’en savoir davantage ont la possibilité de brancher leurs écouteurs pour entendre des informations plus détaillées sur l’histoire et l’architecture de la place et du théâtre. En utilisant différents médias d’informations, Adélie propose ainsi de mieux connaître à la fois le théâtre en tant que monument important et les activités qui s’y déroulent, invitant ainsi les visiteurs à entrer découvrir l’intérieur du théâtre Graslin.

Boîte à information pour accéder à différents niveaux de connaissance sur le site et sa programmation

La boîte à informations donne accès à différents niveaux de connaissance sur le lieu et sa programmation – Crédit : Adélie Pairel

Les installations permanentes

Les sièges musicaux : Les escaliers menant au vestibule du théâtre Graslin sont un lieu de repos et de rendez-vous bien connu des Nantais. Avec ses sièges musicaux, Adélie invite ces passants à ne plus rester uniquement sur les marches mais à venir pénétrer l’enceinte du théâtre. Des boîtes à musiques disposées sur ces sièges diffusent des extraits de spectacles ou de répétitions en rapport avec la programmation du théâtre Graslin. Pour les écouter, l’utilisateur branche directement ses propres écouteurs sur les boîtes à musique (les utilisateurs auraient également la possibilité d’en emprunter à l’accueil du théâtre). Avec ces sièges musicaux, c’est le théâtre qui part à la rencontre de son potentiel public.

Des installations sur les marches du théâtre permettent d'écouter de la musique

Les sièges musicaux invitent les passants à découvrir la programmation du théâtre Graslin – Crédit : Adélie Pairel

A l’intérieur des murs : Adélie propose de poursuivre l’expérience au sein même du théâtre Graslin, dans le hall d’entrée. Grâce à des bornes interactives, les visiteurs ont la possibilité d’acheter directement leurs billets pour les spectacles programmés au théatre Graslin. Ces bornes sont accessibles à tous : les touches sont en braille et le mode d’emploi est diffusé par haut parleur. Ces bornes permettent également d’avoir des informations sur la programmation en cours ou à venir, sur l’histoire et l’évolution de l’Opéra, ainsi que quelques éléments d’audiodescription relatifs au spectacle choisi.

Bornes intéractives remplissant des fonctions commerciales et d'informations

Les bornes intéractives remplissent des fonctions commerciales et permettent d’apporter un complément d’informations – Crédit : Adélie Pairel

A travers ce projet, au départ guidé par l’accessibilité visuelle, Adélie Pairel propose de vivre une nouvelle expérience autour du théâtre Graslin et de l’univers de l’opéra. Les structures légères, démontables et éphémères permettent de sauvegarder la place et le monument. Elle invite les utilisateurs à voir le théâtre autrement et à oser en franchir les portes. L’amélioration de l’accessibilité est donc ici le prétexte à une nouvelle façon d’appréhender l’espace et à rendre le monument plus attractif, dans une démarche de design for all.