Beningbrough Hall

beningbrough-hall-bandeau

Présentation générale
La concertation avec les usagers a joué un rôle prépondérant dans la mise en accessibilité de cette maison de maître du 18e siècle. Les travaux entrepris ont été l’occasion de repenser l’accessibilité du cadre bâti et de ses abords mais aussi, bien sûr, l’accès aux œuvres exposées.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. cheminements
  2. l’entrée accessible, l’ascenseur et le confort de visite
  3. médiation pour tous

Situation géographique :

Beningbrough, Yorkshire, Royaume-Uni

Description des installations :

Maison de Maître géorgienne du 18e, avec dépendances et jardins formels situés dans un vaste parc.

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • Classé patrimoine remarquable par English Heritage (Grade 1 Listed Building).
  • Très bon exemple d’architecture géorgienne dans le nord de l’Angleterre.
  • Partenariat avec la National Portrait Gallery, qui y expose une partie de sa collection de portraits du 18e siècle.
  • 120000 visiteurs en 2013 (80000 en 2005 avant les travaux) et 2500 élèves en groupes scolaires.
  • finaliste du Prix « Kids in museums » 2009.

Problèmes d’accessibilité

  • Cheminements en terre et en gravier
  • Entrée inaccessible (volée de marches)
  • Le type d’œuvre présenté (portait du 18e siècle) est culturellement distant de la majorité des visiteurs.

Stratégie d’intervention

  • L’accessibilité était une priorité du plan directeur quinquennal (Property Business Plan) au début des années 2000. 2004 était le délai imparti par la loi pour la mise en accessibilité du cadre bâti (qui exige que des « aménagements raisonnables » soient entrepris).
  • Le plan directeur avait comme objectif l’amélioration du confort de la visite et de la médiation pour tous, en particulier des familles. En plus des visites guidées par des bénévoles, de nouveaux outils de médiation ont été créés, dont des audio guides.
  • L’ensemble du 2e étage a été aménagé pour des activités de médiation autour de l’art du portrait.

Projet

L’aménagement des cheminements

Les abords principaux

  • dans la cour du bâtiment d’entrée et dans celle de l’entrée accessible, les cheminements sont en dallage plan.
  • le reste des cheminements jusqu’à Beningbrough Hall (à 120 mètres de l’entrée) sont en graviers compactés, en harmonie avec l’environnement.
  • les cheminements dans le jardin clos et en bordure du parc, d’une longueur totale de près de 1 km sont en terre ou en gravier compactés. Ils étaient pour l’essentiel larges (deux usagers de chaise peuvent y circuler) et n’ont pas été modifiés.
  • dans les deux jardins à la française, qui sont exigus, le cheminement en dallage, juste assez large pour la circulation en chaise n’a pas été élargi pour des raisons esthétiques. La taille régulière des haies à leur entrée est impérative pour permettre le passage en chaise.
  • la plupart des bancs sont situés sur l’herbe, très légèrement surélevée par rapport aux cheminements.

Les abords secondaires

Un cheminement en dallage plus inégal a été crée dans la cour de la Laundry Hall (buanderie) qui était entièrement en galets, dans l’objectif de préserver une cohérence patrimoniale. Dès la sortie de la cour, le cheminement jusqu’à la place de jeux, très utilisée par les familles, est en terre – ce qui confère à ses endroits un aspect plus sauvage. Ces revêtements, d’une longueur totale de moins de 25 mètres ne présentent pas le même confort pour tous, mais peuvent être empruntés par des usagers en fauteuil roulant. Quelques tronçons de cheminement en broyat de branches ont récemment été créés dans les sous-bois – ceux-ci renforcent l’ambiance naturelle du lieu. Le plus souvent, une option plus accessible est proposée.

Les places de parking pour visiteurs en situation de handicap sont situées à proximité de la billetterie.Les larges cheminements d'origine (ici le jardin clos ou « Walled Garden »).

1 – Les places de parking pour visiteurs en situation de handicap sont situées à proximité de la billetterie.

2- Les larges cheminements d’origine (ici le jardin clos ou « Walled Garden »).

Les cheminements dans le jardin à la française n'ont pas été modifiés pour des raisons esthétiques. A noter toutefois que la haie a besoin d'être taillée à l'entrée pour permettre l'accès en fauteuil roulant. Le cheminement en dallage plus inégal qu'ailleurs dans la cour du bâtiment de la buanderie préserve les caractéristiques patrimoniales.

3 – Les cheminements dans le jardin à la française n’ont pas été modifiés pour des raisons esthétiques. A noter toutefois que la haie a besoin d’être taillée à l’entrée pour permettre l’accès en fauteuil roulant.

4 – Le cheminement en dallage plus inégal qu’ailleurs dans la cour du bâtiment de la buanderie préserve les caractéristiques patrimoniales.

Tronçon de cheminement à proximité de l'aire de jeux, en terre et recouverte de broyat de branches qui renforce l'ambiance « naturelle » du lieu. Il existe, en option, un cheminement ayant une surface plus stable.L’une des deux aires de jeu.

5 – Tronçon de cheminement à proximité de l’aire de jeux, en terre et recouverte de broyat de branches qui renforce l’ambiance « naturelle » du lieu. Il existe, en option, un cheminement ayant une surface plus stable.

6 – L’une des deux aires de jeu.

L’entrée accessible, l’ascenseur et le confort de visite

Entrée accessible

Il était impossible d’envisager une rampe d’accès pour l’entrée principale (2 mètres de dénivelé entre la cour et l’entrée). L’entrée de service du sous-sol située dans une cour latérale a été choisie pour une nouvelle entrée différenciée. Un cheminement en dallage jusqu’à l’entrée de service été créé dans la cour en galets.

Ascenseur

Un ascenseur qui dessert tous les étages (rez-de-chaussée, premier et second niveau) a pu être installé dans un espace ayant été modifié à plusieurs reprises et ne présentant pas de réel intérêt patrimonial. Enfin, l’instabilité du sol sur lequel repose le bâtiment exigeait l’installation d’un ascenseur autoporteur (plus coûteux) indépendant des murs porteurs périphériques.

Il est à noter que le projet initial prévoyait un requalification de la cour, les fonds escomptés n’ayant pas pu être récoltés, ce projet sera réalisé lors d’une étape ultérieure de travaux.

Confort de visite

Des sanitaires accessibles et un espace « table à langer » ont été créés dans le bâtiment d’entrée comprenant la billetterie, et la boutique. Des sanitaires accessibles ont été installés au premier étage du manoir, à l’emplacement d’une salle de bains aménagée au début du 20e siècle. La circulation en fauteuil est facilitée à l’intérieur du restaurant et sur l’une des trois terrasses à l’extérieur. L’accès vers l’une des terrasses en gravier se fait en empruntant le gazon.

Une entrée différenciée : cheminer à gauche pour l'entrée accessible, nommée "East entrance", signalée avec le symbole du handicap moteur, à droite pour l'entrée principale avec sa volée de marches.L’ancienne entrée de service conduit à l'ascenseur.

7 – Une entrée différenciée : cheminer à gauche pour l’entrée accessible, nommée « East entrance », signalée avec le symbole du handicap moteur, à droite pour l’entrée principale avec sa volée de marches.

8 – L’ancienne entrée de service conduit à l’ascenseur.

La médiation pour tous

L’ensemble du 2e étage est dédié à la médiation de l’art du portrait au 18e siècle (espaces ateliers pour les groupes scolaires, espace jeunes enfants, cinq salles de découverte multi-sensorielle utilisées également pour des activités (modelage, port de costumes). Des aménagements ont été conçus pour les visiteurs malvoyants : une réplique de buste (que tous les visiteurs peuvent toucher), des dessins en relief,…

L’espace pour enfants.L’art du portrait : l'une des salles de médiation et d'activités, y compris costumes à porter.

8 – L’espace pour enfants.

9 – L’art du portrait : l’une des salles de médiation et d’activités, y compris costumes à porter.

Crédits photographiques : Marcus Weisen.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maître d’ouvrage : The National Trust, dont les employées de Beningbrough et la National  Portrait Gallery
  • Maître d’œuvre : National Trust (cadre bâti); Casson Mann (médiation), sous-traitants : Easy Tiger, Acoustiguide
  • Experts : plusieurs groupes de personnes en situation de handicap

Processus de projet

  • Le coût du projet était considérable pour Beningbrough. L’équipe a d’abord travaillé sur la conception du projet et une demande de fonds auprès de la National Heritage Lottery (2003-2005). Celle-ci a accordé £414000 (près de 600000 Euros) au projet, soit la moitié du coût total. L’implication des usagers est l’un de ses critères de financement.
  • Les travaux se sont déroulés entre octobre 2005 et juillet 2006.
  • Un audio guide a été conçu par l’équipe de curateurs de Beningbrough et de la National Portrait Gallery, et enregistré par Acoustiguide. Un audio guide avec audio-descriptions a ensuite pu être créé, par une audio descriptrice expérimentée. Des groupes d’usagers ont, à deux reprises, testé et validé les audio-descriptions, dont la York Blind and Partially-Sighted Society et la Henshaws School for the Blind. A noter qu’une partie des élèves de Henshaws ont également un handicap cognitif.
  • La collaboration avec Henshaws est à l’origine de plusieurs idées réalisées dans les espaces de médiation : costumes et échantillons de textile pour une approche multi-sensorielle, voire corporelle du portait.
  • Un groupe d’élèves de Henshaws a travaillé avec un artiste pour créer une gigantesque théière en céramique bleue (en écho aux collections de céramique), placée à l’entrée du restaurant. Cette démarche d’appropriation d’un site patrimonial par des usagers n’est pas rare en Grande-Bretagne – elle exprime l’idée que le patrimoine appartient à tous.

La théière en céramique fait écho aux collections de céramique créée par les élèves malvoyants de Henshaws School for the Blind.

La théière en céramique fait écho aux collections de céramique. Elle a été créée par les élèves malvoyants de Henshaws School for the Blind.

Crédit photographique : Marcus Weisen.

Photographies et plans