Boston architectural college

Présentation générale
Ce projet réinterroge profondément la question de la mise en accessibilité puisqu’il ne l’aborde pas comme une contrainte mais comme un levier de valorisation du patrimoine et des usages de l’espace. En effet, la mise en accessibilité est ici l’occasion d’enrichir les usages (valorisation d’une rampe), de sensibiliser à la qualité architecturale du bâtiment (valorisation des matériaux conservés) et à sa qualité patrimoniale (recherche historique).

Principales interventions d’accessibilité :

  1. l’entrée
  2. les circulations intérieures
  3. la signalétique

Situation géographique :

Centre ville de Boston, États-Unis

Description des installations :

Le bâtiment est un ancien hôtel de police reconverti en centre d’art contemporain dans les années 70. Il a été acheté par le Boston Architectural College et rénové intégralement pour accueillir les étudiants.

Fiche de synthèse :

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • la façade du bâtiment est classée;
  • les cours de master du Boston Architectural College y sont  dispensés.

Problème d’accessibilité

  • l’entrée principale comporte un emmarchement;
  • les circulations intérieures nécessitent une ré-organisation;
  • la présence de demi-niveaux rend les étages non accessibles;
  • la façade est classée.

Stratégie d’intervention

  • une recherche historique qui valide l’hypothèse d’une entrée principale accessible à tous;
  • une valorisation des aménagements de mise en accessibilité intérieurs (rampe, choix et conservation des matériaux);
  • une stratégie de phasage du projet (travaux en site occupé) en trois temps.

Projet

L’entrée principale : la recherche historique au service de la mise en accessibilité

Avant les travaux, la présence d’un emmarchement au niveau l’entrée principale empêche l’accès aux personnes à mobilité réduite. Une entrée différenciée avait alors été aménagée à l’arrière du bâtiment, avant d’être jugée discriminatoire. Les travaux engagés sont l’occasion de repenser de manière plus large l’accessibilité du bâtiment, aussi bien au niveau de l’entrée principale que des circulations intérieures.

Entrée principale avec un emmarchementEntrée secondaire par une rampe

La proposition retenue est la suppression de l’emmarchement au niveau de l’entrée appuyée par la découverte de documents historiques attestant de l’absence d’escalier sur le bâtiment d’origine.

Les travaux engagés nécessitent d’intervenir lourdement sur la structure du bâtiment puisqu’il s’agit à la fois de supprimer les marches extérieures et de surbaisser une partie du plancher du rez-de-chaussée (présence d’un sous-sol).

Au sol, le traitement du pavage au niveau du porche d’entrée renforce la continuité entre l’intérieur du bâtiment et l’espace public.
Au niveau de l’entrée, la présence de deux portes vitrées automatiques permet de créer un sas en arrière de la porte en bois à deux battants donnant sur la rue. L’accueil est situé à proximité immédiate de ce sas.

Facade du bâtiment d'origine sans emmarchementEntrée du bâtiment après les travaux de suppression des marches

La réorganisation intérieure : vers un enrichissement des usages

Au rez-de chaussée, la rupture de niveau entre le niveau surbaissé et le niveau existant conservé est traiter par une rampe accessible et un escalier. Cette restructuration a aussi été l’occasion de repenser l’espace d’accueil.

  • La rampe: un usage valorisé

La rampe revêt en effet une fonction supplémentaire d’un espace d’exposition pour les étudiants, située à proximité immédiate de l’accueil du bâtiment et disposant donc d’une bonne visibilité de la part des visiteurs.

  • L’accueil: une visibilité renforcée

Le réaménagement du rez-de-chaussée a permis de repenser la visibilité de l’accueil qui se trouve à proximité immédiate de l’entrée. L’accès se fait par un sas vitré et mène directement à l’espace d’attente en lien avec le guichet d’accueil.

La rampe servant également d'espace d'expositionLe sas vitré

La signalétique au service de la valorisation patrimoniale

  • L’enseigne de la façade principale

Le travail de signalétique de l’enseigne du bâtiment propose un bandeau lumineux sur lequel les lettres apparaissent en contraste. Ce bandeau est positionné en fonction des éléments de modénature de la façade afin de ne pas perturber la lecture architecturale du bâtiment.

  • Les circulations horizontales: le choix des matériaux

Les circulations horizontales ont été traitées dans un soucis d’alliance entre qualité d’usage pour tous (faciliter le guidage notamment) et qualité d’ambiance grâce à :

  1. la valorisation des matériaux du bâtiment existant:  les murs en briques ont été conservés et habillés de manière partielle de façon à laisser voir le matériau d’origine, créant ainsi un contraste fort entre la brique existante et la finition de couleur blanche proposée dans le cadre de l’intervention.
  2. les contrastes visuels entre les finitions du sol et des murs, ainsi que le traitement coloré de certaines parois (en jaune sur la photo) permettent de structurer l’espace visuellement et de limiter les effets de perte de repères.

Espace de circulation et travail de contraste

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maîtrise d’ouvrage : Boston Architectural College
  • Maîtrise d’œuvre : Institute for Human Centered Design (Emmanuel Andrade)

Processus de projet

Stratégie d’intervention en site occupé : le phasage des travaux.

Entre 2007 et 2012, d’importants travaux de rénovation sont entrepris par le Boston Architectural College. Le projet prévoit la mise en accessibilité du bâtiment aussi bien au niveau de l’entrée principale que des circulations intérieures. La façade sur rue étant classée, il s’agit d’intervenir tout en respectant la valeur patrimoniale du bâtiment existant.

Les travaux ont été phasés en trois temps :

  • phase 1 (septembre 2007 – Mai 2008) : intervention sur le 2nd niveau.
  • phase 2 (Mai 2008 – Octobre 2008) : intervention sur le 1er niveau et les combles.
  • phase 3 (Octobre 2008 – Novembre 2012) : intervention sur le rez-de-chaussée et l’entrée.

Photographies et plans