Corderie royale de Rochefort

Corderie Royale

Crédit photographique : Clémentine Laurent-Polz

Présentation générale
La Corderie royale de Rochefort – Centre International de la Mer (CIM) renforce depuis quelques années sa politique de mise en accessibilité. Ces efforts en accord avec la politique globale du territoire ont été récompensés par le prix Patrimoines pour tous en 2013.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. Renforcer la cohérence de la chaîne du déplacement
  2. Accompagner le circuit de visite par des dispositifs de médiation
  3. S’intégrer à une politique globale du territoire

Situation géographique :

Au cœur d’un vaste parc public  en bordure de la Charente.

Description des installations :

Le bâtiment est le fruit de la volonté de Louis XIV et de Colbert. Ces derniers désireux de posséder une flotte de guerre importante doivent pour cela construire des arsenaux. Le site de Rochefort sera choisi pour abriter l’un de ces bâtiments et sa manufacture de cordages associée, la Corderie Royale. Construite entre 1666 et 1669, la Corderie royale de Rochefort est longue de 374 mètres pour pouvoir fabriquer des cordages de près de 200 mètres de long. La Corderie Royale fonctionne jusqu’en 1867 et est détruite partiellement par les troupes allemandes en 1944. Le site est ensuite nettoyé (1964), classé (1967) et restauré (1976-1988). De nouveaux occupants investissent les 374 m de corderie et l’association culturelle, Centre International de la Mer (CIM), s’installe dans le tiers sud, en 1985. Elle a en charge l’interprétation du monument et la diffusion de la culture maritime.

Pour aller plus loin :

http://www.corderie-royale.com/tourisme-handicap (nouvel onglet)

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • Ensemble classé au titre des Monuments Historiques et en secteur sauvegardé
  • Site propriété de la Ville de Rochefort (bâtiment et jardins)
  • Plusieurs usagers du monument et des jardins
  • Faire comprendre, au plus grand nombre, le fonctionnement de l’ancienne manufacture de cordages, la construction navale au travers de la visite du chantier de l’Hermione (reconstruction d’une frégate datant de 1779), et l’histoire maritime nationale dans un centre culturel
  • Différents services proposés aux publics visiteurs : un restaurant, une librairie, une boutique et jardins attenants
  • Circuit de visite des remparts aménagé dans le cadre de la requalification du site et de la rénovation du musée
  • Prix Patrimoine pour tous (1er prix) 2013
  • Fort enjeu touristique : 400 000 visiteurs par ans, 3ème site le plus visité de Charente-Maritime

Problèmes d’accessibilité

Le site accueille 1 500 visiteurs en situation de handicap par an (chiffres stables depuis de 2009). De nombreux visiteurs retraités ont également une mobilité réduite et/ou une déficience visuelle ou auditive. La Charente Maritime comporte un tiers de personnes âgées, un taux plus important que la moyenne nationale.
Rendre accessible le bâtiment et améliorer le confort des visiteurs dans une démarche de conception universelle permet donc de s’ouvrir à un public de proximité. Faciliter l’accès au bâtiment est également profitable aux familles avec jeunes enfants, grande part des visiteurs individuels. De plus, le nombre de visiteurs étrangers est très faible (entre 2 et 4% alors que le département accueille 15% de touristes étrangers), la langue constituant un obstacle. Des dispositifs de médiation doivent donc être renforcés dans un objectif de rendre les contenus compréhensibles par tous.

Stratégie d’intervention

Un premier état des lieux a été réalisé en 2004 pour déterminer les attentes des différents visiteurs et l’offre culturelle adéquate. En 2006, une chargée de mission a été recrutée afin de réaliser un diagnostic en fonction de la législation et des recommandations des associations locales. Le personnel a été sensibilisé aux besoins spécifiques et à l’accueil des publics en situation de handicap notamment par des visites de site et la rencontre avec des structures spécialisées locales.
Le plan d’action sur plusieurs années a vu le jour en 2007 en prenant en compte une réflexion plus large sur les moyens et les atouts du site.
L’accent est porté sur les actions transversales permettant de garantir une accessibilité pour tous les publics et ce de la manière la plus autonome possible. Cette stratégie encourage la plus grande mixité des publics et la prise en compte de la chaine du déplacement.

Projet

1. Renforcer la cohérence de la chaîne du déplacement

Les premiers travaux de mise en accessibilité de la Corderie Royale ont consisté à maintenir les axes de circulation pour les personnes à mobilité réduite (seuil de porte principalement), à la mise en place d’un parcours accessible aux déficients visuels avec des dalles podotactiles et un revêtement de sol contrasté, au prêt d’un fauteuil roulant à l’entrée de La Corderie Royale pour les visiteurs.

1 – Pente en pavés lisses pour l’accès au magasin – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Parcours linéaire "Fil d'Ariane"

2 – Parcours linéaire « Fil d’Ariane » accessible aux visiteurs déficients visuels – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

A l’intérieur de la Corderie Royale, le parcours de visite de plain-pied a été adapté. Les salles d’exposition ont été agrémentées d’assises et les obstacles ont été limités ou signalés.

Des sanitaires adaptés ont été créés en reprenant ceux existant. Ces travaux ont été menés par la ville et cet espace a aussi permis d’installer une table à langer pour le public avec des enfants en bas âge.

Le cheminement extérieur du parking jusqu’à l’accueil a fait l’objet d’un réaménagement par la municipalité : des pavés lisses ont été installés ainsi que des pentes adaptées pour les entrées et les sorties.

3 – Pavés lisses, cheminement extérieur – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Des places signalisées au sol sont réservées sur le parking. Une signalétique adaptée a été installée à différents points d’accès de l’Arsenal Maritime pour faciliter le repérage. Ces mâts de 4 mètres de haut sont complétés par des tables d’orientation.

Signalétique adaptée à l'extérieur

4 – Signalétique adaptée à l’extérieur – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Signalétique adaptée à l'intérieur

5 – Signalétique adaptée à l’intérieur – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

2. Accompagner le circuit de visite par des dispositifs de médiation

La Corderie Royale de Rochefort a souhaité mettre en place une offre de médiation forte à destination des publics en situation de handicap, mais aussi des publics étrangers. Un parcours libre renforcé par des équipements tactiles et contrastés permet à un public non voyant ou mal voyant d’avoir des stations d’interprétation mais aussi au jeune public d’avoir une approche plus ludique. Des supports de médiation, comme une maquette tactile du pont transbordeur de Rochefort, ont également été conçus.

Carte de l'estuaire de la Charente traduite en braille, tactile et dalle podotactile

6 – Carte de l’estuaire de la Charente traduite en braille, tactile et dalle podotactile – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Une animation continue présentant des démonstrations de fabrication de cordages et de créations de nœuds marins est proposée afin de faciliter la compréhension des contenus.

Un parcours audioguidé et audiodécrit a été mis en place pour les visiteurs déficients visuels et auditifs ainsi que pour les visiteurs anglophones et germanophones.

Parcours audioguidé et audiodécrit

7 – Parcours audioguidé et audiodécrit – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Un contenu spécifique adapté aux personnes déficientes auditives a été créé sur visioguides (Ipod touch), équipement mis à disposition du public gratuitement et dont les informations peuvent être téléchargées au préalable sur le site Internet de la Corderie Royale. Des boucles magnétiques ont été installées dans les espaces sonorisés. Aujourd’hui des sous-titrages sont proposés sur la plupart des documents audiovisuels.

Capture d'écran du visioguide

8 – Capture d’écran du visioguide – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Capture d'écran du visioguide

9 – Capture d’écran du visioguide – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

Une visite théâtralisée et traduite en Langue des Signes Française ainsi que des visites sensorielles ont été mises en place dans le cadre d’événements particuliers. Ces manifestations se sont révélées également très appréciées par le jeune public et les visiteurs déficients mentaux.

Visite théâtralisée

10 – Visite théâtralisée « Paroles de cordiers, silence de chanvre » – Crédit photographique : la Corderie royale – CIM

3. S’intégrer à une politique globale du territoire

Le projet de mise en accessibilité de la Corderie royale de Rochefort intervient dans un contexte d’engagement régional fort et à tous les niveaux.
Avec 10% de la population locale en situation de handicap (Communauté d’agglomération du Pays Rochefortais) et un contexte de vieillissement de la population, l’enjeu est important.
La Région Poitou-Charentes a donc lancé, via le programme « Vivre ensemble », des actions en faveur de l’accès à la culture pour tous.
Le Conseil Départemental de la Charente-Maritime par son inscription dans la démarche de labélisation tourisme handicap, soutient les projets de mise en accessibilité des sites recevant du public.
La Ville de Rochefort s’est également engagée, par la signature d’une charte handicap, à favoriser l’accès aux Etablissements Recevant du Public (ERP) et à la culture. La municipalité lance en 2010 des diagnostics accessibilité pour ses ERP (dont la Corderie Royale) et entreprend des travaux de mise en accessibilité pour le bâtiment et ses abords en concertation avec le site.
Dès 2009, la Communauté d’Agglomération a mis en place une commission handicap ainsi qu’un comité de pilotage Agenda 22 « tourisme et handicap » pour une destination de vacances pour tous dès 2010 dans lequel la Corderie Royale de Rochefort siège. Concertation et mutualisation sont au cœur de la mise en accessibilité du site.

Conclusion

Depuis la mise en place de la démarche, le nombre de visiteurs en situation de handicap a progressé (le nombre de visiteurs en groupe a doublé entre 2009 et 2011, la tendance est au maintien de l’attractivité du site pour ces visiteurs).
Le site a été labellisé « Tourisme et handicaps » pour les quatre types de handicaps en 2013 et a reçu le prix Patrimoines pour Tous la même année. L’action conjointe du site de la Corderie Royale et de la Ville de Rochefort a permis de proposer des aménagements dans l’optique d’une accessibilité pour tous.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maitrise d’ouvrage : Centre International de la Mer (CIM), Ville de Rochefort
  • Maîtrise d’œuvre :  CIM et architecte muséographe pour l’intérieur, Architecte en chef des Monuments historiques, et services techniques de la ville pour les extérieurs.

Processus de projet

  • Concertation
  • Participation à l’élaboration de l’Agenda 22 de la Région Poitou-Charentes
  • Diagnostic accessibilité réalisé en 2009 sur le bâtiment et intégration des usagers en situation de handicap lors du diagnostic
  • Mise en place d’une commission handicap par la Communauté d’Agglomération en 2009
  • Mise en place d’un plan d’aménagement sur 3 ans et conception des supports à partir de 2009
  • Validation des aménagements par des visiteurs

Photographies et plans