Inclusive design

Valerie Fletcher from accessibilite-patrimoine on Vimeo.

Présentation générale

Inclusive design : integrating access into strategic planning

Inclusive design (also known as “universal design” and, in several countries as “design for all”) means the design of products, environments, programmes and services to be usable by all people, to the greatest extent possible, without the need for adaptation or specialised design (article 2, United Nations Convention on the Rights of People with Disabilities).

Inclusive design is more than simply an outcome, it is a methodology which aims to frame  processes and projects and :

  • commits to accessibility for all: avoiding discrimination,
  • includes services, products and changes to the built environment and fosters a holistic outlook
  • takes historical and aesthetic dimensions into account as well as uses and usability
  • really works when made integral to the strategic planning processes of cultural organisations

Inclusive design, as an approach, touches on everything an organisation does. It is about more than its seven operational principles. It is an asset, which helps understand alterations required as part of a commitment to accessibility and inclusion.  Not surprisingly, successful implementation of access is more often achieved by organisations, which make it integral to their strategic plan, as shown by the examples of the Château des Ducs de Bretagne and Montserrat Abbey.

Making access and inclusive design integral to the strategic plans of cultural organisations is no doubt a complex task : it takes the understanding of regulations to meet legal duties, embedding the approach into the plan, and if need be, to modify it or shift emphasis. It is a dynamic process of change and of learning which involves users. It pays dividends.

Video: Talk by Valérie Fletcher, Institute for Human Centered Design, Boston at the l’Ecole de Design de Nantes Atlantique (15 Février 2013).

Valerie Fletcher from accessibilite-patrimoine on Vimeo.

More information :

Définitions

Trois définitions originelles

“On entend par « conception universelle » la conception de produits, d’équipements, de programmes et de services qui puissent être utilisés par tous, dans toute la mesure possible, sans nécessiter ni adaptation ni conception spéciale.” Article 2 de la convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées

« La conception universelle est une stratégie qui vise à concevoir et à composer différents produits et environnements qui soient, autant que faire se peut et de la manière la plus indépendante et naturelle possible, accessibles, compréhensibles et utilisables par tous, sans devoir recourir à des solutions nécessitant une adaptation ou une conception spéciale. » Conseil de l’Europe ResAP(2001)

« Design for All est la conception d’environnements, produits et services afin que toutes les personnes, futures générations incluses, sans distinction d’âge, de genre, de capacité ou d’origine culturelle, puissent avoir les mêmes opportunités de comprendre, d’accéder et de participer pleinement aux activités économiques, sociales, culturelles et de loisirs, de manière la plus indépendante possible. » Design for all Foundation

Vidéo (à venir) de Francesc Aragall de la Design For All Foundation, interview réalisée à l’Ecole de Design de Nantes Atlantique le 17 Janvier 2013.

Principes

Les 7 principes de la conception universelle

Sept principes originaux énoncé par Ron Mace, considéré comme le fondateur de la conception universelle, permettent de guider la démarche de conception pour tous. Ils sont cependant insuffisants pour rendre compte de la complexité de la démarche de conception universelle.

1. Utilisation égalitaire :
Utile et commercialisable auprès de personnes ayant différentes capacités.

2. Flexibilité d’utilisation :
Conciliation à une vaste gamme de préférences et de capacités individuelles.

3. Utilisation simple et intuitive :
Compréhension facile de l’utilisation, indépendamment de l’expérience, des connaissances, des compétences linguistiques de l’utilisateur ou de son niveau de concentration au moment de l’utilisation.

4. Information perceptible :
Communication efficace de l’information nécessaire vers l’utilisateur, quelles que soient les conditions ambiantes ou les capacités sensorielles de la personne.

5. Tolérance pour l’erreur :
Réduction au minimum des dangers et des conséquences adverses des accidents ou des actions involontaires.

6 – Effort physique minimal :
Utilisation efficace et confortable, générant une fatigue minimale.

7 – Dimensions et espace libre pour l’approche et l’utilisation :
Prévision pour une taille et un espace adéquats au moment de s’approcher, de saisir, de manipuler et d’utiliser, quelles que soient la taille, la posture ou la mobilité de l’utilisateur.