La conception universelle au service d’une application numérique

bandeau blanc

L’application Muséo+

Muséo+ est une application numérique d’accompagnement pédagogique des enfants de 8 à 12 ans dans un parcours muséal, développé initialement au Palais des Beaux-Arts de Lille. Elle a été imaginée dès le départ dans une logique de conception universelle, accessible donc à tous les enfants et intégrant les besoins plus spécifiques d’enfants présentant des difficultés de communication ou de compréhension (enfants sourds, enfants autistes, etc.).

Le projet a été conçu par l’association Signes de sens et développé en collaboration avec 2Visu et le Palais des Beaux-Arts de Lille. Il fait suite à une première expérimentation intitulée « Muséo » déployée au Musée du Quai Branly, accessible aux enfants sourds et entendants.

L’application « Muséo+ PBA Lille » a fait l’objet d’une étude intitulée « Design for all et contenus culturels » visant à évaluer cet outil numérique éducatif accessible à tous et à questionner la démarche de conception universelle. Cette étude a été menée avec la collaboration de trois laboratoires de recherche: deux en sciences de l’information et de la communication, DE Visu/ Université de Valenciennes et GERiiCO/Lille3 et un en psychologie, Scalab/Lille3.

L’application propose un parcours muséal à faire en groupe ou en famille à travers 7 oeuvres sélectionnées avec le musée. Le parcours est ponctué des jeux interactifs, de questions et d’explications en vidéo et guidé par un personnage, Karine, une jeune passionnée d’art.

La trame narrative de l’application s’appuie donc sur le personnage de Karine, qu’il faut aider à préparer sa visite au Palais des Beaux-Arts de Lille, après qu’un autre personnage ait désorganisé tous ses dossiers. Les enfants, à travers les différentes énigmes et la dizaine de jeux interactifs, l’aident à remettre tout en ordre. Pour toutes les vidéos, il y a une voix-off, un sous-titrage et un comédien sourd qui apparait à l’écran et qui s’exprime en langue des signes française.

Interface Museo+. Crédit : Signes de sens.
Interface Museo+. Crédit : Signes de sens.

Une importante phase de test a été déployée pour ce projet avec environ 200 enfants. Elle a été menée par Signes de sens, le musée et les trois laboratoires de recherche, LSC DeVisu de l’Université de Valenciennes, GERiiCO et URECA, de l’Université de Lille 3. De part la présence de publics spécifiques, cette étude a nécessité une recherche poussée sur les outils d’évaluation de la pertinence et de l’efficience des dispositifs proposés. Comme l’explique Simon Houriez, de Signes de sens, dans l’interview donnée au design lab Ville durable le 6 Juin 2019 (nouvel onglet), il a fallu travailler en étroite collaboration avec les chercheurs pour mettre au point des protocoles d’évaluation innovants face à des publics ayant par exemple des difficultés de communication et de compréhension.

Pour certains enfants autistes non verbaux notamment, le protocole s’est appuyé sur l’utilisation de lunettes d’eye-tracking qui filmaient ce que l’enfant regardait et qui permettaient de déterminer l’élément sur lequel sa pupille était fixée. En complément, l’enfant portait un bracelet Affectiva, permettant de mesurer le niveau de stress et de tenter de déterminer si, de manière récurrente, certains éléments du parcours provoquaient une perte de repère ou une perturbation éventuelle.

Pour aller plus loin :