MC 93

Vue extérieure de la MC93. Crédit photographique : Sergio Grazia.
Vue extérieure de la MC93. Crédit photographique : Sergio Grazia.

Présentation générale

Après deux ans de travaux et une lourde restructuration, la maison de la culture de Seine-Saint-Denis réouvre au public en mai 2017. Le projet, mené par l’agence d’architecture Brossy et associés et l’agence de scénographie Changement à vue, a été l’occasion de repenser en profondeur les enjeux de l’accueil des publics et plus largement les missions d’une maison de la culture. Le hall, au coeur de cette réflexion, est devenu un projet collaboratif intégrant les usagers.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. Ouverture sur la ville et qualité d’ambiance
  2. Le hall, un projet collaboratif
  3. Distributions intérieures pour le public et pour les artistes et les techniciens

Situation géographique :

  • Bobigny, Seine-Saint-Denis, France

Description des installations :

Lorsque le projet démarre, le bâtiment d’origine inauguré en 1980 n’est plus aux normes et ne permet plus d’accueillir le public dans de bonnes conditions d’accessibilité, ni de proposer un usage ergonomique des dispositifs scéniques aux techniciens et aux artistes.

Le projet prévoit la transformation des dispositifs d’accueil du public et des artistes avec différents points d’actions :

  • la mise aux normes en terme d’accessibilité,
  • l’agrandissement du hall et sa refonte en terme d’usages,
  • le réaménagement de la grande salle Efremov de 800 places
  • la création d’un studio de 50 places
  • la création d’une seconde salle modulable de 280 places adaptée à une diversité de mode de représentation artistique
  • l’intégration d’un restaurant et d’une librairie dans le hall, ouvert sur la ville.
  • la création d’une grande salle de répétition et d’un atelier de costume

L’image du bâtiment est modifiée en profondeur, par la création d’une surélévation et d’un rhabillage complet des façades.

Axonométrie du projet et insertion dans son contexte urbain. Crédit : Brossy et associés.
Axonométrie du projet et insertion dans son contexte urbain. Crédit : Brossy et associés.

Pour aller plus loin :

Auteur de l’article : Clémentine Laurent-Polz

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • bâtiment d’origine des architectes Fabre et Perrottet
  • trois salles, deux existantes et une nouvelle, dont les jauges respectives sont : de 825 à 1200 places pour la plus grande (salle Efremov), de 150 à 300 places pour la seconde (salle Bourgeois) et enfin de 240 places pour la salle nouvellement créée.

Problèmes d’accessibilité avant travaux

  • accueil des publics et ambiances (notamment acoustiques) du hall
  • ergonomie des circulations pour le public et les techniciens
  • aménagements des salles de spectacles

Stratégie d’intervention

Le bâtiment d’origine des architectes Fabre et Perrottet ayant été amendé à plusieurs reprises par des extensions successives, celui-ci avait perdu progressivement sa cohérence fonctionnelle. Le concours lancé en 2012 par la ville de Bobigny se concentre sur la mise aux normes en terme de sécurité et d’accessibilité du bâtiment. Mais la réponse des architectes Brossy et associés et du scénographe Changement à vue va plus loin et propose de repenser le bâtiment dans sa globalité plutôt que de corriger point par point un ensemble de dysfonctionnements. Cette proposition est retenue et donne à ces travaux une ambition nouvelle, celle d’une remise en cohérence profonde du lieu, dans son usage interne, mais aussi dans son rapport à la ville.

Vue du bâtiment d'origine.
Vue du bâtiment d’origine.

Projet

Un projet ouvert sur la ville

Depuis 1992, la salle est desservie par le tramway boulevard Lenine situé à proximité immédiate. Cela la rend plus accessible bien sûr, mais également davantage exposée aux bruits et aux vibrations, et nuit ainsi à la qualité d’ambiance acoustique des espaces scéniques et du hall. Le projet prévoit donc un travail complet sur la façade et l’enveloppe globale du bâtiment, afin de créer un écrin acoustique performant vis-à-vis de l’extérieur. Les murs sont ainsi isolés et un espace « tampon » dédiés aux circulations verticales et horizontales permet de mettre à distance les espaces scéniques vis-à-vis du boulevard. Ce soin porté aux ambiances acoustiques se retrouve également à l’intérieur du bâti entre les différentes salles elles-mêmes, afin de garantir la possibilité d’usages simultanés et le confort sonore des publics et des artistes.

Vue de la MC93 depuis le boulevard Lenine. Crédit photographique : Sergio Grazia.
Vue de la MC93 depuis le boulevard Lenine. Crédit photographique : Sergio Grazia.

Par ailleurs, alors que le bâtiment initial est fermé sur l’espace public, l’agrandissement du hall Place Matoub marque un point important du nouveau projet. En effet celui-ci est agrandi de 720m2 et repensé comme un point de connexion fort avec la ville, un lieu de rencontre avec les publics. Il devient un lieu de médiation et de diffusion des actions de la maison de la culture. Dans cet esprit, son aménagement mobilier fait l’objet d’une démarche collaborative menée par le designer en charge du projet, Johan Brunel, et le paysagiste Damien Roger.

A cette occasion, les usagers, habitants de Bobigny, spectateurs, et acteurs du territoires ont été conviés à imaginer ensemble l’aménagement du futur hall et ses usages.

Vue du hall. Crédit photographique : Sergio Grazia.
Vue du hall. Crédit photographique : Sergio Grazia.
Temps de concertation avec les usagers sur le projet du hall. Crédit photographique : Thomas Tardivo.
Temps de concertation avec les usagers sur le projet du hall. Crédit photographique : Thomas Tardivo.

La stratégie de distribution pour le public et pour les techniciens repensée en profondeur

Le bâtiment d’origine, composé de différentes extensions successives générant des niveaux d’accès aux salles variés, ne rendait pas possible l’accès aux personnes en fauteuil. Le projet a revu dans son ensemble la desserte des lieux destinés au public, comme aux techniciens et aux artistes.

La façade tampon créée sur le boulevard Lenine permet non seulement de protéger les salles des nuisances de la ville, mais également de rendre accessibles tous les espaces, en intégrant les escaliers, les paliers de repos et les ascenseurs qui offrent, en plus, une vue panoramique sur le centre ville. Cette façade fonctionnelle permet également de garantir la sécurité et l’évacuation de tous les publics. Enfin, elle redonne à voir une façade qualitative et lumineuse sur la ville.

Les accès techniques sont également repensés pour permettre aux techniciens plus d’ergonomie dans leur travail. Un accès décors est créé, en lien direct avec un monte-décor central desservant tous les espaces scéniques et tous les ateliers. Les artistes et les techniciens disposent ainsi de circulations dissociées du public et le passage de cour à jardin devient possible pour toutes les salles.

Vue en coupe des différents volumes qui composent la MC93. Crédit : Agence Brossy et associés.
Vue en coupe des différents volumes qui composent la MC93. Crédit : Agence Brossy et associés.
Vue de la salle Efremov. Crédit photographique : Sergio Grazia.
Vue de la salle Efremov. Crédit photographique : Sergio Grazia.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

  • Maitre d’ouvrage :nville de Bobigny
  • Maîtrise d’œuvre :
    • Architecte : Vincent Brossy et associés
    • Scénographe : Changement à vue
  • Montant des travaux : 11,20 M€
  • Surface : 9500m2

Processus de projet

La concertation avec les usagers a été au coeur du projet de refonte et d’aménagement du hall Place Matoub ouvert sur la ville. En lien avec le designer, Johan Brunel, et le paysagiste Damien Roger, des ateliers d’échange ont été organisés et on permis de co-construire ce lieu ouvert à tous.

« Sas d’accessibilité des publics à la salle de spectacle, lieu d’hospitalité favorisant la mixité sociale et le métissage culturel, espace de porosité entre la ville et la création, le hall doit être un lieu de vie où se fabriquent au quotidien des expériences. Parce qu’il doit être accessible et appropriable par tous, le projet du hall a été réalisé avec les habitants et futurs usagers. »

Source : site internet de la MC 93. Lien vers la page dédiée au projet (nouvel onglet)

Photographies et plans