Musée des Beaux-Arts de Limoges

Présentation générale
Différents dispositifs visant l’accès au musée pour tous ont été développés : les rampes d’accès, les ascenseurs, la signalétique adaptée, le plan d’orientation, le prêt de matériels de type lampe de poche ou fauteuil roulant. L’équipe du Musée des Beaux-Arts de Limoges s’est également particulièrement intéressée à la question de l’accès aux œuvres en s’appuyant sur la médiation et ainsi permettre au public et aux agents d’accueil de préparer la visite.

Principales interventions d’accessibilité :

  1. en amont de la visite : outils, supports et accompagnement pour préparer la visite
  2. le temps de la visite : activités, outils et supports facilitant ou accompagnant la visite

Situation géographique :

Au cœur du quartier historique de la Cité à Limoges, au milieu des jardins en terrasse dominant la vallée de la Vienne.

Description des installations :

  • ancien palais épiscopal édifié à la fin du XVIIIe siècle;
  • trois niveaux accueillent les collections, réparties en quatre grands pôles ;
  • pôle documentaire et centre d’études et de recherches sur l’émail, bibliothèque, photothèque, librairie, atelier de restauration d’œuvres, salles pédagogiques et auditorium .

Fiche de synthèse :

Pour aller plus loin :

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

  • bâtiment classé au titre des Monuments Historiques depuis 1909 ;
  • riche collection d’œuvres d’art de l’Antiquité à l’époque contemporaine;
  • forte attractivité touristique : 70 000 visiteurs par an.

Problème d’accessibilité

Les importants travaux de rénovation du musée (25 millions d’euros) de 2006 à 2010 ont été l’occasion de mettre aux normes l’ensemble des équipements de l’établissement, mais également de renforcer et de développer la politique menée en faveur des publics. Cette volonté s’est illustrée par le biais, notamment, de la conception et de la mise à disposition de toute une gamme de produits et services pour tous les publics, mais également de produits et services spécifiques à certains handicaps.

Stratégie d’intervention

  • Développer des services de médiation : la médiation ne vise pas à se substituer à une accessibilité incomplète mais à l’accompagner dans une volonté d’ouvrir le plus largement possible le musée et ses collections. Ce travail est d’autant plus intéressant qu’il est profitable à tout autre public. Ce dernier s’approprie volontiers la médiation prévue pour les visiteurs en situation de handicap.
  • Appuyer le projet sur la collaboration sous forme de concertation avec des associations ou des professionnels du milieu médical permet d’anticiper les besoins de ces publics.

Projet

En amont de la visite : outils, supports et accompagnement pour préparer la visite

Pour permettre au public de préparer sa visite, le musée a soigné les outils de communication destinés à la médiation culturelle : site Internet, guide d’accessibilité, fascicule adapté.

Le public peut s’informer grâce au site Internet ou par l’intermédiaire d’un réseau de contacts établi avec les établissements spécialisés, les associations, les services de soins à domicile, les commerces, les visiteurs connus, etc., auprès desquels chaque activité proposée est relayée.

Un onglet « handicap » a été ajouté sur le site Internet du musée. Le public peut ainsi préparer sa visite en amont grâce à une navigation simple. Sur l’interface, il retrouve les modalités pratiques d’accès au musée ainsi que des informations dédiées aux besoins plus spécifiques pour chaque type de handicap (accueil, services, tarifs, etc.). Il a également la possibilité de télécharger ou consulter les textes des panneaux de salle qui existent également en gros caractères et en braille.

Un guide d’accessibilité pour chaque type de handicap est téléchargeable au format pdf (également disponible à l’entrée du musée). Il comporte un plan d’accès, la description des collections permanentes, des informations sur l’accueil et les services adaptés ainsi que les offres culturelles et les propositions de médiation.

Couverture du guide de l’accessibilité destiné aux personnes mal-entendantes et sourdes.                                  Couverture du guide de l’accessibilité destiné aux personnes présentant un handicap mental.

Le temps de la visite : activités, outils et supports facilitant ou accompagnant la visite

«Au fil du BAL» : outil de communication et de médiation

Une attention particulière est portée sur le handicap psychique et mental.
En parallèle du guide d’accessibilité, l’équipe a créé une balade-découverte du musée appelée « au fil du BAL ». Ce fascicule permet de découvrir neuf œuvres phares du musée en :

  • orientant le visiteur pas à pas dans le musée : « Faites demi-tour pour rejoindre le couloir […], vous êtes devant l’œuvre N°2 » ;
  • présentant une brève description de chaque œuvre.

Cet outil, au même titre que l’ensemble des activités, est évalué régulièrement. Il est appelé à être décliné en plusieurs formules selon les capacités motrices ou cognitives des visiteurs. Toutefois, aussi variées que puissent être ces formules, une adaptation au profil des visiteurs sera toujours un préalable incontournable à la visite, en étroite concertation avec l’équipe encadrante.

Couvertue et page intérieure du fascicule «Au fil du BAL» permettant la préparation de la visite (orientation dans le musée et explications des oeuvres).

Une offre diversifiée et adaptée pour les individuels comme pour les groupes

Le musée propose, en plus de la découverte libre, une découverte encadrée. Le public peut réserver à l’avance ce type de visite et bénéficier de traduction en langue des signes française ou profiter d’une visite sensorielle via des reproductions tactiles, des échantillons, etc.

Couvertue et page intérieure du fascicule «Au fil du BAL» permettant la préparation de la visite (orientation dans le musée et explications des oeuvres).Présentation d’une maquette tactile

Acteurs et processus de projet

Acteurs

Étroite collaboration entre l’équipe du Musée des Beaux-Arts de Limoges et les associations, partenaires et structures considérés comme des interlocuteurs conseil.

  • Maître d’œuvre : cabinet d’architecture PC Dubois et associés

Processus de projet

La médiation mise en place dans le musée est le résultat d’une longue concertation entre les agents du musée, les associations de personnes en situation de handicap et le personnel médical.

La démarche de concertation

L’équipe du musée des Beaux-Arts de Limoges a inscrit sa démarche d’accessibilité dans la réponse à l’objectif « un patrimoine pour tous et pour chacun ».
Pour cela, elle a établi une concertation avec des associations et des services hospitaliers afin de comprendre la spécificité et les attentes de chaque visiteur. Ces échanges favorisent la compréhension de tous les publics et permettent d’approcher la réalité quotidienne des personnes en situation de handicap. Ce travail a permis de créer des outils de communication et de médiation adaptés.

La formation du personnel

Chaque agent du musée bénéficie d’une journée de formation-sensibilisation à la question du handicap durant laquelle sont abordés les handicaps moteur, visuel, auditif, mental et psychique ainsi que certaines maladies dégénératives.
Cette formation qui vise à une familiarisation des types de handicap donne surtout aux agents les moyens d’entrer en contact avec le visiteur et de répondre au mieux à ses attentes.

Photographies et plans