Château de Kalmar

The Kalmar Castle. Photo: Oktod AB
Crédit photographique : Oktod AB

Présentation générale

Construit au 13ème siècle, l’architecture du château de Kalmar affirme la grandeur royale. Avant le projet de mise en accessibilité, l’accès des personnes en situation de handicap et des personnes âgées aux étages supérieurs était particulièrement difficile. Or, les points d’attractivité notables se situent là : la chapelle, la Salle Verte – qui accueille concerts, baptêmes, conférences, mariages et autres événements. L’entrée et la sortie de ces espaces posaient de constants problèmes, exigeaient une solution. L’installation d’un ascenseur a résolu la majorité des ces problèmes. Le cadre bâti du château de Kalmar est aujourd’hui accessible à tous, indépendamment de leur âge ou de leur handicap.

Principales interventions d’accessibilité :

Les travaux de mise en accessibilité visaient l’élimination des freins à l’accessibilité à l’extérieur et à l’intérieur du château:

  1. Cheminements de plain pied à l’extérieur du château.
  2. Installation d’un ascenseur pour rendre accessible les appartements et salles royales.
  3. Amélioration des conditions d’évacuation d’urgence pour les personnes en situation de handicap.

Situation géographique :

Le château de Kalmar est situé aux abords de la ville de Kalmar, dans le sud-ouest de la Suède. Kalmar compte 40000 habitants et la commune 70000.

Description des installations :

Situé sur une petite île à proximité de la ville de Kalmar en Suède, le château est un monument national classé et l’un des mieux conservé des pays Nordiques. Il est ouvert toute l’année aux visiteurs individuels et aux visites de groupe. Des expositions permanentes et temporaires, ainsi qu’une diversité d’évènements s’y tiennent : concerts, baptêmes, conférences, mariages, etc.

Vue aérienne du château de Kalmar et du pont d’accès depuis la terre ferme. Crédit photographique : Waern Architects AB
Vue aérienne du château de Kalmar et du pont d’accès depuis la terre ferme. Crédit photographique : Waern Architects AB

Pour aller plus loin :

Auteur:

  • Marlene Bergström, Customer manager SFV

Mention:

  • Ce texte a été rédigé avec le soutien et l’information de plusieurs personnes. Sont remerciés en particulier Isabella Tiziana Steffan duStudio Steffan – Progettazione e Ricerca à Milan pour nous avoir informé de la possibilité de rédiger cet article et pour son aide, ainsi que Jonas Andersson de l’agence suédoise de la participation (Myndigheten för delaktighet) pour ses bons conseils et son soutien.

Traduction : Marcus Weisen.

Enjeux du site

Valeur patrimoniale et attractivité

En 1397, Eric de Poméranie fut couronné roi de Suède, Norvège et du Danemark au château de Kalmar. En 1544 le roi de Suède Gustav Vasa fait renforcer les remparts. Ses fils transformèrent le château en château Renaissance. Le château perd sa valeur stratégique lors de la Paix de 1658 avec le Danemark. Il est rénové au 18ème siècle par Helgo Zetterval qui lui donne sa silhouette actuelle.

Le château de Kalmar fait partie du patrimoine suédois et est l’un des mieux préservé des pays Nordiques. Il est de style Renaissance; cependant plusieurs parties de l’édifice datent des travaux de restauration du 18ème siècle. Il est géré et conservé pour les futures generations par le National Property Board of Sweden.

Le château reçoit 305000 visiteurs par an, dont 145000 rapportent des revenus qui servent à son entretien.

Problèmes d’accessibilité avant les travaux

Avant 2004, aucune des entrées donnant sur les espaces du château ouverts au public n’était accessible. L’accès au château depuis le centre ville et par le pont en bois était peu fonctionnel.

L’entrée exiguë du château ne correspondait plus aux exigences d’accueil et était inaccessible pour des personnes à mobilité réduite. Les appartements et salles royales situées au premier étage étaient inaccessibles.

L’architecture se devait de symboliser la grandeur royale. Gravir les marches raides des escaliers exigeait un effort considérable et constituait un frein à l’accessibilité pour de nombreux visiteurs.

Les conditions de sécurité et d’évacuation d’urgence depuis les étages supérieurs étaient inadéquates.

Les escaliers. Photo: Marlene Bergström, SFV- Statens fastighetsverk
Les escaliers. Photo: Marlene Bergström, SFV- Statens fastighetsverk

Les escaliers sur structure métallique sont disposés au-dessus de l’escalier d’origine à la fin des années 1980 amélioraient l’accessibilité des étages supérieurs et le confort d’usage.

Stratégie d’intervention

Le code suédois du bâtiment de 1967 introduit des exigences d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap, en particulier les usagers de fauteuil roulant. La règlementation du bâtiment en 1975 renforce celles-ci et mentionne les difficultés de s’orienter auxquelles font face les personnes à mobilité réduite.

Suite à la ratification en 2008 de la Convention des Nations Unies relative aux Droits des Personnes Handicapées par la Suède, la règlementation du bâtiment exige que les édifices nouveaux et anciens soient accessibles et utilisables par tous en toute sécurité, quel que soit leur âge ou leur handicap.

L’égalité d’accès au patrimoine culturel occupe une place importante dans les politiques suédoises du handicap. L’égalité d’accès dans les meilleures conditions pour tous est devenue une devise qui vise la pleine participation des personnes en situation de handicap et des personnes âgées dans la société d’aujourd’hui.

Projet

L’objectif était de trouver une solution élégante et simple qui intègre un équipement moderne dans un lieu historique. La conception de l’ascenseur devait être aussi dépouillée que possible et son apparence matérielle devait valoriser l’édifice historique.

Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.
Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.

L’image de gauche montre l’alcôve avant le commencement des travaux. Sa hauteur de 90 cm est typique pour le château. L’embrasure de la fenêtre du 16ème siècle comporte deux bancs se faisant face. Lieux d’échange avec vue sur l’extérieur.

L’image de droite illustre le début des travaux. On voit une dalle en gré démontée qui couvrait la voûte en briques du 16ème siècle.

Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.
Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.

A gauche, le châssis en métal de la cage de l’ascenseur qui percera la voûte du 16ème. A droite, le châssis peint en blanc.

Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.
Photo: Richard Edlund Kalmar läns museum.

A gauche, l’image montre la cage d’ascenseur vitrée. Le château obtint l’autorisation de l’utiliser en cas d’évacuation.

Une approche globale de l’accessibilité

Les travaux avaient pour objectif d’améliorer l’accessibilité à l’intérieur et à l’extérieur du château.

Des surfaces planes pour les cheminements à l’extérieur du château

A l’instar du traitement de sol mis en place dans les allées qui mènent au château de Calmar, le même système a été mis en place dans la cour, à savoir des dalles de grès arasée et donc plates et praticables pour tous.

L’installation d’un ascenseur

l’ascenseur permet l’accès aux appartements et aux salles royales. La solution adoptée a résolu plusieurs problèmes de l’aménagement des différents étages. Un ensemble de bâtiments fut intégré en une seule structure de style Renaissance lors des rénovations du 19ème siècle. L’entrée aux différents bâtiments était dans la cour et n’autorisait pas partout la circulation horizontale entre les différents niveaux d’un étage . L’ascenseur permet la circulation horizontale ente les différents niveaux d’un étage.

L’amélioration de l’évacuation d’urgence pour les personnes en situation de handicap

Le nouvel ascenseur améliore l’accessibilité du château de Kalmar. Il est l’un des premiers ascenseurs ignifugés en Suède à obtenir la permission d’être utilisé en cas d’évacuation.

Conclusion

Le projet nous a appris à intégrer des solutions modernes et techniques dans un édifice classé qui garantissent le plus grand confort d’usage et une fonctionnalité optimale pour les visiteurs et le gestionnaire du site, dans le respect de sa valeur patrimoniale.

Le projet, qui envisageait des interventions modestes au début, se transforma en un projet complexe. Le projet rend accessible les entrées, les sorties et la circulation verticale et horizontale dans un édifice historique classé avec une histoire remarquable.

Acteurs et processus de projet

Acteurs

Maitrise d’ouvrage :

  • Tommy Josefsson, Manager sécurité et maintenance château de Kalmar Destination Kalmar AB

Architectes :

  • Wikerståls Arkitekter AB, via l’architecte Erik Wikerstål nommé par l’architecte des châteaux par le National Property Board of Sweden (Statens fastighetsverk, SFV).

Experts:

  • Richard Edlund, chargé de diagnostics du patrimoine
  • Kalmar läns museum
  • Cecilia Ring expertise archéologique, Kalmar läns museum
  • Per Lofteskog, Mikael Gustafsson, chef de projet et supervision, Ingenjörsfirman Mikael Gustafsson AB

Propriétaire:

  • National Property Board
  • Anders Magnusson, manager
  • Marlene Bergström, administratrice
Photo: Marlene Bergström, SFV- Statens fastighetsverk
Photo: Marlene Bergström, SFV- Statens fastighetsverk

Le cheminement jusqu’au château et dans son enceinte était en pavés. En 2004, les pavés sur la partie centrale du cheminement furent remplacés par grandes dalles en grès sans aspérités.

Processus de projet

L’installation d’un ascenseur fournit la solution à la majorité des problèmes d’accessibilité au cadre bâti. Quatre emplacements possibles furent retenus et soumis au SFV pour sélection.

Les critères de sélection étaient l’accueil le plus digne possible des visiteurs et l’emplacement le plus fonctionnel pour le gestionnaire des lieux.

La priorité fut donnée aux critères fonctionnels avant la valeur patrimoniale. Les emplacements pré-sélectionnés pour l’installation de l’ascenseur allaient tous impacter sur la conservation du patrimoine. La solution retenue répondait le mieux aux exigences d’un accueil digne et de fonctionnalité pour le gestionnaire du site. L’impact sur le patrimoine classé y est le plus élevé, puisque l’ascenseur traverse une plafond historique du 16ème siècle.

Photographies et plans